France : les Kazakhs en tête des demandeurs d'asile d'Asie centrale (2012)
2013-11-05

L'analyse de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA)

:

"La demande des 5 pays d'Asie centrale reste remarquablement stable pour la troisième année consécutive (218 dossiers contre 212), mais la part relative des Kazakhs augmente de 50% (127 dossiers contre 85 en 2011). Ceux-ci sont suivis par les Kirghizes, en légère baisse (52 dossiers) puis par les Ouzbeks (34 cas), qui constituent deux demandes plus sensibles.

Sur le fond, la demande évolue peu, beaucoup de demandeurs faisant état de problèmes liés à leur origine ethnique ouzbek, ouïgour ou russe.

D'autres invoquent des problèmes pour avoir dénoncé des détournements de fond, ou la corruption de leur employeur souvent lié à un groupe criminel et à la police.

Des Kirghizes rattachent leur demande au soulèvement populaire d'avril 2010 ayant entraîné le renversement du président Bakiev, sans appartenir pour autant à la minorité ouzbek visée en premier lieu par les violences.
Des Kazakhs ont aussi fait état de difficultés avec les autorités leur reprochant leur pratique rigoureuse de l'islam
".

Les statistiques de demandes d'asile, d'accords d'admission en France par l'OFPRA et par la Cour nationale des droits d'asile (après recours)

:

1)

Kazakhstan

: 150 demandes adultes, 62 demandes mineurs, 10 accords OFPRA, 17 accords CNDA,

2)

Kirghizistan

: 66 demandes adultes, 35 demandes mineurs, 6 accords OFPRA, 28 accords CNDA,

3)

Ouzbékistan

: 37 demandes adultes, 30 demandes mineurs, 3 accords OFPRA, 7 accords CNDA.

Le nombre de personnes sous protection de l'OFPRA, au 31 décembre 2012



1)

Kazakhstan

: 411 dont 56% de femmes,

2)

Kirghizistan

: 216 dont 48% de femmes,

3)

Ouzbékistan

: 206 dont 57% de femmes,

4)

Tadjikistan

: 28 dont 43% de femmes,

5)

Turkménistan

: 10 dont 30% de femmes.