Arménie : 20 interpellations lors d'une manifestation non autorisée (novembre 2013)
2013-11-07

EREVAN, 5 novembre - RIA Novosti.

La police arménienne a arrêté 20 partisans de Shant Harutyunyan, leader du mouvement Tsegakron, qui tentaient de réaliser mardi une procession non autorisée dans le centre d'Erevan, des membres des forces de l'ordre ont été blessés, rapporte le service de presse de la police.

Une centaine de partisans de l'opposant Harutyunyan, munis de matraques, ont organisé mardi un cortège dans la capitale arménienne.

"Les représentants de la police les ont appelés à ne pas violer l'ordre et à libérer la chaussée, mais les participants de l'action ont commencé à sortir de leur poche des pétards artisanaux contenant des pierres et les ont fait exploser en les jetant contre le sol", indique le communiqué.

Le service de presse indique que M. Harutyunyan a pendant plusieurs jours réalisé sur la place de la Liberté des discours contenant des appels à la violence. M. Harutyunyan a par le passé fait part de son intention de "prendre d'assaut la résidence du président".

"Les gardiens de la paix lui ont proposé à plusieurs reprises de cesser ces actions. Aujourd'hui (mardi), la police a appelé Harutyunyan et ses partisans à éviter toute action illégale. Cependant, ils n'ont pas respecté ces injonctions", indique le communiqué.