L'armée géorgienne connaît des problèmes d'équipement (mai 2003)
2013-12-08

L'armée géorgienne, qui vient de fêter son douzième anniversaire, est impatiente de faire partie de l'OTAN. La majorité de ses troupes est cependant encore loin de remplir les conditions requises. Le premier problème est le manque de nourriture adéquate ainsi que le manque d'équipement. Les conditions de vie déplorables des soldats incitent beaucoup de jeunes à se soustraire au service militaire obligatoire ou même à déserter.

Pour aider au processus de transformation de l'armée géorgienne, les Etats-Unis financent, avec 64 millions de $, un programme d'entraînement et d'équipement (Georgian Train and Equip Program, GTEP). A ce jour, deux bataillons ont terminé avec succès un parcours d'entraînement. Les soldats ainsi qualifiés auront un contrat de trois ans et demi et recevront entre 180 et 360 $ par mois, ce qui correspond aux salaires les plus élevés au sein de l'armée géorgienne.

Prochainement, deux autres bataillons vont suivre une formation semblable. Lancé en mai 2002, le GTEP durera jusqu'en 2004.

Civil Georgia. Traduction Ina Ranson. Avril 2003