Bosnie-Herzégovine et confitures françaises (décembre 2013)
2013-12-10

Par Zehra Sikias


L'entreprise de fabrication de confitures Pomo-star, fondée en 1998 par le Français Jean-François de Lagausie à Mostar, propose des confitures françaises artisanales très originales à base de fruits d'Herzégovine.

Comme c'est très souvent le cas en Bosnie-Herzégovine, l'idée de se lancer dans un projet d'investissement n'est pas le fruit d'une profonde étude de marché ni d'une prospection économique dans la région. C'est un pur hasard qui a amené le Français Jean-François de Lagausie en Herzégovine. "Je suis ingénieur agronome de l'Ecole nationale d'agriculture d'Alger. Cette école était naturellement bien centrée sur les cultures méditerranéennes. Toutefois, comme j'ai aussi un diplôme de géologie, il se trouve que j'ai fait carrière comme géophysicien dans une grande entreprise française de recherche pétrolière, explique-t-il. Le début de ma retraite coïncidait à la fin de la guerre de Yougoslavie. Une association humanitaire m'a proposé de raccompagner en Bosnie des réfugiés et c'est à cette occasion que j'ai fait connaissance du pays".

Au contact avec le sud du pays, Mostar et ses alentours, Jean-François de Lagausie est ému de retrouver la végétation méditerranéenne : les grenadiers, les figuiers, les mandariniers etc. "D'autre part, un ami bosnien m'a amené sur les collines littéralement couvertes de myrtilliers. Alors l'idée a germé d'être à la source des fruits et de faire des confitures".

Quelques mois après, la société Pomo-star est née, sur la zone franche de Mostar. Pourquoi Pomo-star ? "Il se trouve que je suis citoyen de la ville de Pau (Pyrénées Atlantiques) et que j'ai fondé une entreprise à Mostar", commente Jean-François de Lagausie.

Après avoir effectué plusieurs stages dans les entreprises françaises de fabrication artisanales de confitures, Pomo-Star s'est équipée de machines chez Auriol SA à Marmande et chez Coudert à Brive la Gaillarde et une grande chambre froide a été installée dans un vieux bâtiment entièrement rénové de 500 m² comprenant aussi deux bureaux, deux salles de production, une salle de stockage de confitures et une salle de stockage de verres.

Quinze ans déjà



Quinze ans après, Pomo-Star est encore là, au même endroit. "C'est un grand garçon de 15 ans, de plus en plus autonome par rapport à son papa", plaisante le fondateur de la société gérée par un directeur bosnien, à la tête d'une équipe très motivée.

Aujourd'hui, les confitures signées Pomo-star proposent des goûts très variés : mure, myrtille, framboise, kiwi, mandarine, figue, fraise, abricot, pêche, prune, églantine, cornouiller, griotte mais se permet aussi des recettes très innovante : "la carotte à la slivovitz" ou "la crème de marron à la fraise" ou encore "la banane à la mandarine".

Les confitures sont distribuées par un réseau de petites boutiques à Mostar et à Sarajevo, ainsi que par les supermarchés Hose Komerc. On peut naturellement s'étonner de l'absence de ces confitures chez Interex, la seule marque française de distribution présente en Bosnie, d'autant plus qu'une grande surface Interex est à seulement 500 mètres du lieu de production de Pomo-star. "Elle s'explique par des conditions très difficiles que Interex nous a posées. On espère qu'à terme, ça va changer et qu'on va faire partie du coin français d'Interex".

L'entreprise a également exporté en France et en Croatie. "Pomo-star produit environ 10 tonnes de confiture par an mais la société disposant de 4 bassines de cuisson, sa capacité de production n'est pas saturée, c'est pourquoi nous aimerions vendre plus. Notre espoir est de mettre en place un réseau de distribution vers les pays de l'Union Européenne, notamment des pays proches de la Bosnie-Herzégovine comme l'Autriche, par exemple, avec laquelle nous avons déjà quelques contacts très prometteurs".


Source Bosnie-Herzégovine Info

: [URL : http://www.bhinfo.fr/spip.php].