L'Ukraine tourne le dos à l'Union européenne (21 novembre 2013)
2013-11-25

A une semaine du sommet de Vilnius, l'Ukraine, pays de 46 millions d'habitants tiraillé entre l'Union européenne (UE) et la Russie, a fait son choix. Jeudi 21 novembre, le gouvernement a suspendu les négociations en vue de la signature de l'accord d'association avec l'UE.

Le décret de suspension, signé par le premier ministre, Mykola Azarov, justifie le renoncement de l'Ukraine par la nécessité « d'assurer la sécurité nationale, de relancer les relations économiques avec la Russie et de préparer le marché intérieur à des relations d'égal à égal avec l'UE ».

La veille, M. Azarov était revenu enchanté d'un sommet des premiers ministres de la Communauté des Etats indépendants (CEI, soit l'ex-URSS moins les pays baltes et la Géorgie), qu'il a décrit comme « une rencontre très réussie ».

Le décret est tombé quelques heures après le refus du Parlement de faciliter le transfert à l'étranger, pour raisons médicales, de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, dont Bruxelles avait fait un préalable.

Engluée dans les difficultés, l'Ukraine est allée au plus offrant. Le pays est engagé dans un périlleux exercice d'équilibre. La dette à court terme représente environ 150 % des réserves de change et il faudra rembourser 8 milliards de dollars (6 milliards d'euros) au Fonds monétaire international d'ici à la fin de l'année.

Une victoire pour M. Poutine



Lire la suite sur le journal Le Monde du 22 novembre 2013 :

[URL : http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/11/22/l-ukraine-tourne-le-dos-a-l-union-europeenne_3518626_3214.html]

Voir aussi



Moscou a remporté une nouvelle bataille géopolitique



[URL : http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/11/22/ue-ukraine-moscou-a-remporte-une-nouvelle-bataille-geopolitique_3518748_3214.html].