"La route de Vilnius" par Maia Panjikidze, ministre géorgienne des Affaires étrangères (novembre 2013)
2013-12-11

Georgian Times, 28 novembre 2013, traduction COLISEE.

"Au sommet du Partenariat oriental, à Vilnius, les 28 et 29 Novembre, le nouveau Président de la Géorgie va sceller le choix européen du pays.

C'est en effet un moment historique pour mon pays. Au cours de la dernière année la Géorgie a fait des progrès significatifs en vue de parapher l'accord d'association avec l'UE, contre toute attente.

Alors que les troupes russes et des barbelés continuent d'empiéter notre souveraineté, l'engagement de la Géorgie à l'intégration européenne et euro-atlantique est aujourd'hui plus fort que jamais.

Il y a un mois, mon pays a passé un autre test important de démocratie, la tenue d'élections largement considéré comme libre et équitable.

Le vote est l'aboutissement d'une année de réformes démocratiques rapides, approfondies et complètes. C'était aussi une confirmation de la volonté de l'écrasante majorité des populations de la Géorgie, qui a voté pour les partis ayant une orientation pro-occidentale.

Le choix de la Géorgie est à la fois idéologique et pragmatique. Afin d'atteindre les objectifs d'un avenir démocratique dans une région pacifique et prospère, il n'y a pas d'alternative crédible à l'intégration européenne et euro-atlantique de notre pays.

Une Géorgie démocratique et prospère sera un meilleur environnement pour nos citoyens, y compris pour ceux des communautés divisées par la guerre. Une Géorgie solide et stable, fermement ancrée aux institutions européennes et euro-atlantiques, peut contribuer de manière significative à la stabilité de la région et peut lui permettre de jouer un rôle pour la sécurité internationale.

La reconnaissance et le soutien que l'Union européenne démontrera à Vilnius est un grand encouragement pour la Géorgie. Nous savons qu'il reste encore beaucoup à faire pour la poursuite de l'intégration européenne, nous sommes engagés et prêts pour un calendrier ambitieux.

Nous sommes déterminés à signer l'accord d'association en Septembre 2014 et à commencer rapidement son application provisoire.

Au-delà de Vilnius, le programme de réforme sera accéléré, porté par le renforcement d'institutions démocratiques et par des dirigeants disposant d'un mandat clair pour poursuivre des réformes complexes.

Depuis l'élection présidentielle, la période difficile de la cohabitation est terminée ; il y a un consensus clair et une forte volonté politique sera partagée par le Président, le gouvernement et le Parlement pour prendre le chemin que notre pays doit prendre.

Nous partageons les valeurs européennes communes et nous allons poursuivre les réformes pour renforcer la démocratie, la primauté du droit et le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, ainsi que stimuler l'investissement, la croissance économique et le bien-être social.

L'année prochaine, quand nous entrerons dans la phase de mise en œuvre de nos engagements, la période sera importante pour garantir l'irréversibilité de la perspective européenne de la Géorgie.

La Géorgie mérite d'être sous les projecteurs, exemple de progrès accompli quand les aspirations de politique étrangère et les réformes nécessaires sont prises au sérieux.

La route de Vilnius mène à Tbilissi, la capitale d'une nation libre, démocratique, unie et européenne
".

[URL : 4026]

.