Charles Aznavour reçoit la presse, au bord du Lac Léman (Suisse)
2013-12-06

A bientôt 90 ans, le monument de la chanson française nous a accordé un entretien dans sa maison de Saint-Sulpice (VD), à l'occasion de la parution de son livre «Tant que battra mon coeur».

Sur la boîte aux lettres, un seul nom, celui de sa femme: Ulla Thorsell, épousée il y a 47 ans. «C'est la maison de ma femme, ici. Moi, j'ai ma maison dans le Midi. On s'invite réciproquement!», plaisante Charles Aznavour. Au-dessus, une deuxième boîte aux lettres: «Nicolas A.», Nicolas Aznavour, fils de, 36 ans, jusqu'à il y a peu spécialiste des mécanismes énergétiques du cerveau à l'EPFL mais qui a désormais choisi de s'occuper de son père à plein-temps. Il habite une des deux maisons bâties sur un terrain d'environ 1000 mètres carré à Saint-Sulpice (VD), à 100 pas du lac - «Je les ai comptés», assure Charles Aznavour.

C'est le fils qui nous ouvre. On lui donnerait 10 ans de moins. Affable, souriant, la poignée de mains engageante, il nous fait patienter quelques instants dans un hall d'entrée nu comme un ver. Est-ce dû à la sobriété qu'imposerait le protestantisme de Madame, d'origine suédoise ou simplement au souci de simplicité qui semble habiter tout un chacun dans le clan Aznavourian ?

Lire la suite sur Bilan



[URL : http://www.bilan.ch/economie/charles-aznavour-nous-recoit-chez-lui-au-bord-du-leman]