Balkanzug, le train de la musique (Strasbourg 16 décembre et Paris 19 décembre 2013)
2013-12-09

Une page de l'histoire peu connue, lorsque Strasbourg était allemande et sur la ligne du Balkanzug reliant les Empires germanique, austro-hongrois et ottoman à travers les Balkans. En 1914-18, l'Empire allemand s'appropria le lot de voitures du train Orient Express de la Compagnie Internationale des wagons-lits présent sur son territoire pour former la société Mitropa, qui lança sa propre version de l'Orient-Express, le Balkanzug, reliant, en 3 jours, Strasbourg à Constantinople.

Le Balkanzug sert alors de symbole de la réalisation de la Mitteleuropa, de propagande dans un conflit qui n'était pas que militaire mais aussi scientifique, technologique. A l'époque, les pays étaient tous différents : l'Alsace faisait partie de l'Empire germanique, l'Empire austro-hongrois comprenait également Slovénie, Croatie, Bosnie alors que d'autres pays des Balkans étaient indépendants ou faisaient partie de l'Empire ottoman.

Le train est musical et se veut fédérateur, rassemblant au sein d'un orchestre multicommunautaire des jeunes des pays traversés. Ce spectacle Balkanzug, peut être aussi vu comme une fresque historique de la guerre de 14-18 narrant une tentative échouée de rassemblement de l'Europe, tentative militaire, de main-mise étatique, qui sur scène contrastera avec le rassemblement de ces jeunes Européens, basé sur la culture, l'amitié, la fraternité par la connaissance mutuelle et la réalisation, ensemble, d'un projet fédérateur au delà des différences nationales, religieuses, communautaires. L'Europe de demain, bâtie sur un patient travail de réconciliation, de culture, de « civilisation ».

La musique du train s'élève dans les airs, la locomotive démarre, les pistons chuintent, les roues sifflent sur les rails ; les musiciens battent la cadence des paysages traversés. Montent les chants de ces pays lointains. Musiques de vie d'ici et d'ailleurs, musiques de voyages, mélodies tziganes … Le train vous emmène dans les prés fleuris d'Alsace, les souks de Baščarčija, à la limite de l'Europe sur les bords du Bosphore dans des jets de vapeur, des senteurs de roses et de paprika. L'air du « train de 7h42 » rythmera les étapes d'un répertoire de chants et musiques des Balkans, de Turquie, sans oublier Autriche, Hongrie, Allemagne et bien sûr Alsace ! Et, derrière, des images, des paysages de chaque pays permettant de baigner dans l'atmosphère des contrées ainsi traversées.

Balkanzug sera interprété par l'orchestre international de jeunes Papyros'N-Balsika qui, plus qu'un orchestre de 40 jeunes musiciens venus de 7 pays d'Europe et jouant par cœur des musiques traditionnelles issues de leurs racines culturelles, est un projet international, multicommunautaire, multiculturel. Preuve que la jeunesse et la musique n'ont pas de frontières.

BalsiKa fêtera ce jour là la sortie de son 2ème CD et ce spectacle se veut être un hommage au centenaire de 14-18, aux 50 ans de l'Office franco-allemand pour la jeunesse et au Programme européen jeunesse en action
.


Source BH Info



Concerts

:

- lundi 16 décembre 2013 à 20h00 à Strasbourg,
Auditorium de la Cité de la Musique,

- jeudi 19 décembre 2013 à 20h00 à Paris, Salle de spectacle de l'Auberge de Jeunesse, 27 rue Pajol Paris 18ème.

Entrée libre

: réservation conseillée

[URL : ourisson.caussade@wanadoo.fr].