Bakou : visites et musées
2013-12-09

La ville intérieure, vieille ville ou Icheri Sheher



Elle a la disposition d'une ville musulmane, mais très probablement, elle existe depuis des millénaires avant Jésus Christ : Zarathoustra vivait et prêchait à Bakou !

Les ruelles, qui serpentent afin d'emprisonner les éventuels envahisseurs comme dans des nasses, ont un charme fou ! Alexandre Dumas les a évoquées dans son livre « Voyage dans le Caucase », rédigé en 1857.

A ne pas manquer :

-La Tour de la Vierge

-Le palais des Shahs Shirvan et les remparts

-Les vieux hammams

-Les caravansérails (Bakou était une étape très importante sur la route de la soie)

-Les mosquées

-Les restaurants en terrasse.

Le Boulevard et les hôtels particuliers



Il est agréable de faire son « jogging » au soleil levant sur le Boulevard, qui longe la mer, on y croise des fonctionnaires azerbaïdjanais qui font de même avant de rejoindre leur ministère.

Le week-end, le Boulevard est également le lieu de promenades des « amoureux- futurs mariés » mais aussi des familles.

Il est bordé d'hôtels particuliers construits à partir de 1870, à l'époque où Bakou produisait 75% du pétrole mondial…, qui ont une décoration extrêmement raffinée. Exercez- vous à observer les embrasures de fenêtres, les portes cochères, les toits,… : ils vous réservent plus d'une émotion architecturale.

Sur les hauteurs de la ville



Rendez-vous sur les hauteurs de la ville (au pied des flammes towers), en prenant le funiculaire au bout de la balade de la mer (20 qepik), qui s'arrête au pied de la mosquée Turque, en passant le long de l'allée des martyrs, pour profiter d'une vue imprenable sur la demi-lune qui borde la mer Caspienne. De là vous aurez tout loisir de contempler la ville qui se développe à travers des projets architecturaux ultra-modernes qui contrastent avec le berceau historique protégé par ses remparts de pierre.

Les musées




Ils ont le mérite de résumer les principales caractéristiques de l'Azerbaïdjan. Ils sont de qualité inégale, mais ils doivent être visités pour comprendre l'histoire complexe de ce pays et de ses habitants :

Le palais des Shahs Shirvan (Shirvanshahs palace), intéressant pour comprendre le rôle important de l'eau et des bains ainsi que la brutalité des conflits entre les XIIe et XVIe siècles. Il est situé en haut de la vieille ville.

Le musée d'Histoire, situé dans le palais du magnat du pétrole Z. Taghiyev. Ce palais vaut le détour pour ses volumes et sa décoration intérieure récemment rénovée. (4, rue Zeynalabdin Taghiyev).

Le centre des musées (carpet museum) abrite le musée du tapis et des arts appliqués, il est situé dans l'ancien palais Lénine… Vous pourrez y admirer des tapis azerbaïdjanais célèbres dans le monde entier. 123, Neftchilar pros. (Boulevard) - le nouveau musée du tapis en forme de tapis roulé doit ouvrir courant 2012 (fin du Boulevard - proche du restaurant Cinar)

Le musée national de Littérature ou musée Nizami, du nom du célèbre poète. Beau bâtiment blanc orné de statues d'écrivains du pays. Place des Fontaines.

Le musée d'art moderne propose une collection large des artistes contemporains de l'Azerbaïdjan, une plongée dans le monde artistique actuel. Petit café sympathique, belles salles d'expositions. (5 rue Yusif Sagarov - derrière le Port Baku)

Attention, les musées de Bakou sont fermés le lundi, bien consulter les plages horaires d'ouvertures (assez étroites).

Source Bakou francophones

:

[URL : http://bakoufr.wordpress.com/tourisme/bakou-et-alentours/].