IIème guerre mondiale : 9 résistants géorgiens fusillés en France par la Wehrmacht (10 décembre 1943)
2014-01-08

Le 10 décembre 1943, à la Rampinsolle, commune de Coulounieix-Chamiers, en Dordogne, l'armée allemande fusillait 9 résistants géorgiens,

Ivané ABRAMIDZE,

Souliko ABOULADZE,

Ioseb ALKHANISHVILI,

Grigol DJIKIA,

Eprem EBRALIDZE,

Niko MARGEBADZE,

Archil MIRIANASHVILI,

Abel PETRIASHVILI,

Ivané TCHKENKELI.

Soldats de l'Armée rouge, faits prisonniers sur le front Est par l'armée allemande, envoyés dans les camps, enrôlés dans le 799e bataillon d'infanterie de la Wehrmacht, envoyés sur le front Ouest, ils avaient déserté pour rejoindre la Résistance française et avaient été repris.

Le 15 mai 1966, date de transfert de leurs ossements, dans le carré militaire du cimetière Nord de Périgueux (Dordogne) où ils avaient été inhumés, une stèle (œuvre de l'architecte Kindylis) était inaugurée à leur mémoire par les autorités françaises et soviétiques.

Le 10 décembre 2013, deux plaques commémoratives, portant leurs noms en géorgien et en français, étaient dévoilées à proximité de la stèle par les autorités françaises et géorgiennes, avec les mentions :

« Tout homme n'a qu'un pays : la Liberté ».

Voir aussi : [URL : 5277]

.