Ossétie du Sud : Alla Djioieva, "présidente" élue et déchue (27 novembre 2011)
2013-12-12

Le 13 novembre 2011, au premier tour de l'élection présidentielle (1), Alla Djioieva recueille 25,37% des voix contre 25,44% à Anatoli Bibilov, ministre des Situations d'urgence et ancien militaire formé en Russie.

Sa campagne électorale est basée sur la dénonciation de la corruption et du détournement des aides versées par la Russie durant la décennie de pouvoir d'Edouard Kokoity (2).

Elle remporte l'élection au second tour, mais la Cour suprême annule le résultat. Elle est hospitalisée, et retenue de force, où elle est soignée après un assaut des forces de police lors d'une cérémonie d'investiture organisée avec ses partisans1.

Elle refuse de se présenter à l'élection présidentielle de mars 2012, car ce serait selon elle une reconnaissance de l'annulation du précédent scrutin.

En mai 2012, elle accepte le poste de vice-Premier ministre, chargé des questions sociales dans le gouvernement formé par le nouveau président Leonid Tibilov (3).

Notes

:

(1) L'électorat sud ossète compte une trentaine de milliers de personnes.

(2) Edouard Kokoity a été forcé à la démission en décembre 2011.

(3) [URL : 5184].