Iveria, l'association géorgienne de Poitiers
2013-12-16

"Le premier chemin de l'intégration c'est la langue"

Iveria, l'association des Géorgiens de Poitiers vient de voir le jour. L'objectif: promouvoir la culture de ce petit pays. Rencontre avec la présidente.

De la Géorgie, on connaît surtout la chanteuse Katie Melua et le rugbyman Dimitri Yachvili. Pourtant, ce petit pays de 4 millions d'habitants regorge d'autres ressources. C'est tout le but de la nouvelle association qui a été créée à Poitiers par Zhenia Makharachvili. « Il s'agit d'une association culturelle et éducative », explique celle qui est arrivée à Poitiers en 2002 avec son mari et sa fille, alors âgée d'un an et demi.

Les enfants apprendront le géorgien ... les parents le français



Vendredi dernier, pour la première fois, Iveria (l'ancien nom du pays) a organisé une fête au Toit du monde dans le but de présenter toute la culture géorgienne aux Poitevins: danse, musique, langue, gastronomie... Si la danse est placée en avant, c'est bien parce qu'elle est primordiale dans la culture des Géorgiens.

« Deux fois par semaine, nous avons une famille qui vient spécialement de Niort jusqu'aux Trois-Cités pour des répétitions », raconte Zhenia Makharachvili.

Les enfants comme les adolescents adorent enfiler le costume traditionnel rouge et noir. Mais l'association travaillera aussi à l'intégration des familles (entre 20 et 25 à Poitiers) en proposant des cours de français aux adultes, mais aussi des cours de géorgien à destination des plus jeunes (pour la plupart nés en France) qui ne connaissent pas la langue de leurs parents ou grands-parents.

Zhenia y croit: « Le premier chemin de l'intégration c'est la langue. » Elle sait de quoi elle parle. Grâce au français, cette ancienne infirmière a pu décrocher un CDI comme auxiliaire de vie.

Source : Bruno Delion pour Centre Presse, 16 décembre 2013

:

[URL : http://www.centre-presse.fr/article-276475-le-premier-chemin-de-l-integration-c-est-la-langue.html].