Jeux olympiques : la Russie retient son souffle (janvier 2014)
2014-01-14

Paris, 14 janvier 2014, TV5 Monde.

A quelques semaines des Jeux olympiques de Sotchi, les ouvriers mettent les bouchées doubles pour finaliser les travaux pharaoniques sur les différents sites. Les services secrets russes contrôlent désormais l'espace aérien, les routes, la mer, mais aussi les réseaux sociaux et les communications téléphoniques. A l'origine de cette hypersécurité, la crainte de nouveaux attentats.

"A Sotchi, la police et l'armée sont omniprésentes. Ils sont 37 000 dans les rues, aux sorties de l'autoroute, partout ! Les policiers ne sont pas agressifs, mais ils contrôlent à tout va. On peut filmer librement, sauf ce qui concerne les installations olympiques, et le FSB (services secrets, ndlr) écoute toutes les communications téléphoniques. Il surveille aussi internet," témoigne sur place Frédérix Gersdorff, journaliste à la RTBF, la télévision nationale belge.

A Sotchi et dans les environs, quelque 11 000 caméras ont été installées pour l'occasion, et les militaires, outre leurs drones de surveillance, disposent de systèmes de défense antiaérienne.

"La plupart des habitants que j'ai rencontrés sont plutôt satisfaits de ces mesures de sécurité. Les mécontents sont ceux qui habitent à proximité des sites. Outre la poussière, qui rend le paysage tout gris, ceux qui habitent une maison un peu disgracieuse se sont vus imposer une affiche avec des palmiers pour cacher leur façade !"

Pour lire la totalité de l'article



[URL : http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/Russie-2014/p-27239-Jeux-olympiques-la-Russie-retient-son-souffle.htm]

.