Le triangle de Weimar
2003-09-17

Le Triangle de Weimar



Lancée à Weimar en 1991, sous l'impulsion des ministres français et allemand des Affaires étrangères, la relation trilatérale franco-germano-polonaise exprime à l'origine la volonté de l'Allemagne et de la Pologne de s'inspirer dans leur réconciliation du modèle de la réconciliation franco-allemande.

Cette relation tripartite

s'inscrit aujourd'hui clairement dans le cadre de l'intégration européenne : elle

est un instrument au service de l'Europe en voie de réunification

. Elle permet aux trois pays d'échanger leurs vues sur les questions européennes et les questions de défense et de sécurité, notamment dans le cadre régional de l'Europe centrale et orientale. Cette relation trilatérale a aussi l'ambition de jouer dans le processus d'élargissement le même rôle moteur que la relation franco-allemande dans l'approfondissement. Pour la Pologne, elle reste un important moyen de réaliser les principaux objectifs de sa politique étrangère.

Le Triangle de Weimar s'enrichit régulièrement de nouvelles initiatives de coopération concrète dans des domaines divers et donne lieu à des rencontres annuelles des ministres des Affaires étrangères. En février 1998 a eu lieu un premier sommet du Triangle de Weimar à Poznan réunissant pour la première fois les chefs d'Etat des trois pays, qui ont alors décidé d'annualiser cette rencontre. Le sommet de Nancy (mai 1999) a concrétisé cette intention. Le dernier sommet du Triangle a eu lieu en février 2001 à Neustadt.

La dimension diplomatique du Triangle de Weimar a été complétée par le

volet militaire à partir de 1994

. Elle prend aujourd'hui la forme de manœuvres militaires communes, s'inscrivant dans le cadre d'un projet de "corps multilatéral" européen en Europe Centrale. Les trois ministres de la Défense ont approuvé en novembre 1997 à Weimar un programme triennal de coopération militaire et de défense qui vise à élargir les coopérations bilatérales existantes. La dernière rencontre des ministres de la Défense a eu lieu en juin 2001.

Un autre volet de la coopération franco-germano-polonaise est celui des

contacts parlementaires

dans le cadre des Commissions des Affaires étrangères. Engagés en novembre 1992 à Bonn, ils sont vivement encouragés par la partie allemande. La dernière réunion a eu lieu à Paris en mai 1999. Les Polonais y sont également très attachés et proposent aujourd'hui dans le prolongement des contacts établis entre Commissions des Affaires étrangères, l'organisation des rencontres trilatérales au niveau des groupes d'amitié parlementaires. Une rencontre des délégations pour l'Union européenne a eu lieu à Berlin en mars 2000. Les Centres d'Analyse et de Prévision des trois pays tiennent aussi des consultations régulières.

En ce qui concerne la

coopération dans le domaine des finances

, elle donne lieu, depuis juin 2001, à des rencontres annuelles des ministres des Finances des trois pays. Les ministres des Affaires étrangères souhaitent aussi favoriser l'extension de la coopération trilatérale dans plusieurs secteurs (intérieur, transports, environnement) et encourager la participation conjointe de la France et de l'Allemagne dans les jumelages institutionnels avec la Pologne.

Les trois pays ont également l'intention de renforcer la coopération économique et industrielle. L'organisation de rencontres tripartites d'hommes d'affaires devrait être complétée par l'exploitation des opportunités de coopération économique et industrielle dans les domaines des technologies avancées et notamment de l'aéronautique civile et militaire.

Les ministres des Affaires étrangères ont aussi souligné le 6 janvier 1999 à Paris le rôle que devait jouer le Triangle en matière de mémoire et de renforcement de l'identité culturelle européenne.

Le dernier sommet qui a eu lieu en février 2001, a été organisé autour des trois thèmes principaux : les questions de défense et de sécurité, les relations avec les pays situés à l'est des frontières résultants du prochain élargissement, l'avenir de l'Union et l'élargissement. Il témoigne de la volonté des trois partenaires de donner un nouveau souffle à leur activité dans le cadre de cette fructueuse coopération.




Source

: site internet de l'Ambassade de Pologne [URL : www.ambassade.pologne.net]