Déclaration de Mme Lenoir après le référendum en Pologne
2003-06-10

Déclaration de Mme Lenoir après le référendum en Pologne



''Je vous rappelle le communiqué du 8 juin 2003 de Mme Noëlle Lenoir, ministre déléguée aux Affaires européennes, qui salue le résultat du référendum en Pologne.

Début de citation : ''Le peuple polonais s'est prononcé aujourd'hui, à une très large majorité, en faveur de l'adhésion de son pays à l'Union européenne. C'est en conscience, et sans aucune ambiguïté, que le peuple polonais vient de choisir d'inscrire son destin en Europe. Par cette volonté librement exprimée, la nation polonaise reprend toute sa place dans notre famille européenne. C'est une très bonne nouvelle pour l'Europe, qui sera plus forte avec la Pologne. C'est une très bonne nouvelle pour la Pologne, qui sera plus forte dans l'Europe.

Je tiens à saluer nos trente-huit millions de nouveaux concitoyens européens. Héritiers d'une histoire tour à tour glorieuse et douloureuse, ils sont les dépositaires d'une part essentielle de l'identité, de la culture et des valeurs de l'Europe.

La France entretient avec la Pologne une amitié séculaire, scellée dans les combats pour la liberté. Elle s'est engagée à ses côtés, dès la chute du communisme, voici quinze ans, pour l'aider sur le chemin de l'adhésion à l'Union européenne. Avec plus de trente '' jumelages '' au titre des programmes européens de pré-adhésion, la France a participé au tiers de l'ensemble des jumelages réalisés avec la Pologne. Elle a ainsi contribué à transformer la Pologne en un Etat de droit moderne doté d'une économie dynamique.

Cette action s'est aussi concrétisée au sein du Triangle de Weimar qui, depuis 1991, met l'énergie du moteur franco-allemand au service de la cause européenne de la Pologne. Depuis le sommet de Wroclaw qui a réuni, le 9 mai dernier, le Président de la République, le Chancelier allemand et le Président polonais, un nouvel acte de cette coopération tripartite s'est ouvert : à Varsovie, le 26 mai, nous avons, avec mes collègues chargés des Affaires européennes, poursuivi notre concertation sur les grands dossiers européens et lancé une coopération dans les domaines de l'audiovisuel (Arte) et des sciences (biotechnologies) . Le 30 mai, François Fillon a engagé avec ses collègues ministres des Affaires sociales une coopération en matière d'emploi.

La Pologne est le premier partenaire économique et commercial de la France en Europe centrale et orientale. La France est, devant les Etats-Unis et l'Allemagne, le premier investisseur en Pologne où nos entreprises sont bien placées pour bénéficier de l'accélération du rattrapage économique après l'adhésion. C'est la croissance de nos échanges qui créera les emplois de demain dont nos deux pays ont besoin.

La France dit '' serdznie witany '', bienvenue, à la Pologne en Europe

. Fin de citation.''



Source

: point de presse du Ministère des Affaires étrangères le 10 juin 2003