Généralités sur le tourisme en République tchèque
2013-01-21

Généralités sur le tourisme en République tchèque



Le tourisme en République Tchèque est, comme en Hongrie, fortement favorisé par
l'attractivité de sa capitale, qui reçoit chaque année environ 50% des flux
touristiques.

L'écart entre le nombre de touristes comptabilisés par l'OMT
(visiteurs étrangers ayant passé au moins une nuit sur place) et le nombre
d'entrées de visiteurs étrangers est également très important dans ce pays, ce
qui indique de massifs flux journaliers et de transit ; 103,1 M de visiteurs
étrangers se sont rendus en République Tchèque en 2001, pour seulement 5,8 M de
touristes (durée moyenne de séjour : 3,5 jours ; plus de 40% des flux touristes
sont allemands). Le tourisme en République Tchèque représenterait environ 8% du PIB.

La République Tchèque n'a pas encore tout à fait retrouvé le niveau de
tourisme international qui était le sien à l'époque du bloc de l'est (7,2 M en
1990 ; 3,4 M au point-bas de 1995). Toutefois, les touristes des années 2000
dépensent beaucoup plus qu'en 1990 (cf. tableau page 3). Selon le Ministère
tchèque du développement régional, le pays souffre, en particulier, d'un grave
déficit d'équipements du niveau des standards occidentaux en dehors de la
région de Prague ; le potentiel de développement apparaît cependant important
dans le domaine de l'écotourisme et du tourisme culturel/architectural.

Accor est présent en République tchèque
(Novotel, Mercure et deux Ibis à Prague). De manière générale des
opportunités d'investissement s'offrent en République tchèque aux opérateurs
de service d'hôtellerie et de restauration, où fait défaut plutôt le niveau moyen
de gamme. Le tourisme " relais et châteaux " semble offrir également un
potentiel en R. tchèque, largement inexploité.



Source

: Revue élargissement de la DREE - n° 34 spécial tourisme - juin 2003