Ion Iliescu fait scandale en minimisant la Shoah
2004-08-02

Ion Iliescu fait scandale en minimisant la Shoah



Simple maladresse ou dérapage contrôlé ? Les déclarations, ce week-end (NDLR : 26-27 juillet), de Ion Iliescu au quotidien israélien Haaretz suscitent un sérieux malaise en Israël et dans la communauté juive roumaine. Minimisant l'Holocauste, le président roumain, un ex-communiste, y déclare que "la Shoah n'était pas particulière aux juifs", car, de nombreuses autres personnes sont mortes de la même manière. Il assure que, dans la Roumanie de l'époque nazie, les juifs et les communistes étaient traités de la même façon".

Outrées, les autorités israéliennes exigent des "clarifications". Ion Iliescu s'en étonne et dit qu'il a été "mal compris". Très embarrassé, le chef de la diplomatie roumaine, Mircea Geoana, tente de calme le jeu. Lundi, lors d'une visite à Washington, il s'est engagé au nom de son gouvernement à "lutter contre les manifestations antisémites et xénophobes". A l'issue d'une rencontre avec des responsables de l'organisation B'nai B'rith International et de l'American Jewish Committee, le ministre a également promis d'instituer une "journé de l'Holocauste" qui sera commémorée tous les ans au mois d'avril.

L'ennui est que ce genre de bavure devient répétitif. Il y a un mois déjà, le gouvernement roumain avait déclenché une crise diplomatique en niant que la Roumanie eut été le théâtre d'"un holocauste entre 1940 et 1945".

[....]

Près d'un million de juifs vivaient en Roumanie avant la guerre. La moitié d'entre eux environ a péri dans des pogroms ou des camps de la mort. La communauté juive de Roumanie compte aujourd'hui moins de 12 000 personnes. Allié d'Hitler, le maréchal Antonescu est directement responsable de l'extermination dans des camps de quelque 250 000 juifs. Il aurait aussi encouragé le pogrom de Iasi, qui avait fait entre 3 000 et 10 000 morts en juin 1941.

Source

: Le Figaro du 30 juillet 2003