La Pologne prend le commandement militaire du centre-sud en Irak
2004-07-29

La Pologne prend le commandement militaire du centre-sud en Irak



L'armée américaine a transmis à une force multinationale dirigée par les Polonais le commandement de la région du centre-sud de l'Irak, lors d'une cérémonie tenue sur le site de l'antique Babylone.

La cérémonie a eu lieu en présence des ministres polonais et ukrainien de la Défense Jerzy Szmajdzinski et Evhen Martchouk, ainsi que du plus haut gradé américain en Irak, le général Ricardo Sanchez et de responsables espagnols.

"J'ai absolument foi et confiance dans les 21 nations qui vont assumer leurs responsabilités dès aujourd'hui", a déclaré le général Ricardo Sanchez, commandant des forces américaines en Irak, lors de la cérémonie.

Les Marines américains vont cependant rester encore au moins deux semaines à Nadjaf, ville du centre-sud où a été commis vendredi un attentat à la voiture piégée devant la grande mosquée.

Des militaires espagnols et de pays d'Amérique centrale doivent fournir l'essentiel du contingent à Nadjaf, mais ils n'ont pas reçu à ce jour la totalité de leur matériel, ont déclaré des responsables.

A Varsovie, le président polonais, Aleksander Kwasniewski, a déclaré à l'occasion de cette passation de pouvoirs que la Pologne était prête à subir des attaques et des pertes pour rétablir la stabilité dans la zone d'Irak sous son commandement.

"J'espère que les choses se passeront bien, mais si ce n'est pas le cas, nous ferons preuve de beaucoup de sang-froid, comprenant bien que l'Irak n'est pas un lieu de vacances mais un lieu où nous sommes en mission de stabilisation", a déclaré le chef de l'Etat dans une interview à la radio publique polonaise.

Les troupes polonaises, au nombre de 2.350, ainsi que 500 soldats bulgares, doivent assurer le contrôle des provinces de Kerbala et Babylone. Les provinces de Qadissiya et Najaf seront sous la responsabilité de 1.400 soldats espagnols, 160 Honduriens, 300 Dominicains, 360 Salvadoriens et 100 Nicaraguayens. Dans la province de Wassit (au sud-est de Bagdad) sont stationnés 1.650 militaires ukrainiens et 25 Kazakhs.

En outre, une unité de soutien logistique composée de 80 Slovaques, 140 Hongrois, 160 Roumains, 80 Philippins, 100 Lettons, 50 Lituaniens et 160 Mongols, opérera dans l'ensemble de la zone, selon les chiffres officiels de la division.



Source

: Agence de presse Reuters - 3 septembre 2003