La Pologne affirme son rôle de puissance régionale
2004-07-29

La Pologne affirme son rôle de puissance régionale



La petite station thermale de Krynica, nichée au coeur des Tatras dont le forum économique annuel se veut un "Davos est-européen", est devenue une sorte de symbole de l'ambition polonaise d'être reconnue comme puissance régionale à part entière dans la nouvelle Union européenne élargie. A huit mois de l'entrée effective de leur pays dans l'UE, les principaux dirigeants polonais y ont multiplié, pendant trois jours (4 au 6 septembre 2003), les rencontres avec leurs homologues des pays voisins ou proches pour discuter de la nouvelle donne européenne.

Le forum avait été précédé d'un mini-sommet à quatre à Cracovie entre le Président Aleksander Kwasniewski et les chefs d'Etat de Roumanie, de Croatie et de Macédoine, trois pays qui apportent une contribution, même modeste , à la force est-européenne mobilisée par la Pologne pour l'Irak.

Il a aussi été l'occasion pour le président polonais de défendre avec force la nécessité de maintenir ouvertes les portes de l'Union à la Biélorussie, l'Ukraine et la Moldavie, même si ces trois anciennes républiques soviétiques sont encore loin de pouvoir espérer rejoindre un jour le peloton des candidats à l'adhésion.

Forts de leurs 40 millions d'habitants, qui leur donnent un poids très supérieur aux autres nouveaux adhérents, les Polonais se veulent aussi un moteur pour affirmer la spécificité de la partie est de l'Union. "L'élargissement ne signifie pas que l'Est doit être un clone de la partie ouest" a affirmé le président de la chambre de commerce polonaise, Kazimierz Pazgan.


Source

: Le Monde du 9 septembre 2003