L'adoption de la charte du nouvel État divise la classe politique monténégrine (2003)
2013-04-01

La Charte de l'Etat de Serbie et Monténégro, fruit de neuf mois de laborieuses négociations, a été adopté par les deux Parlements serbe et monténégrin. À Podgorica, le Parti démocratique des socialistes (DPS) comme les trois formations de l'opposition pro-yougoslave, favorables à l'élargissement de liens étroits avec la Serbie (le Parti socialiste populaire (SNP), le Parti populaire (NS) et le Parti populaire serbe (SNS)) se sont prononcés favorablement. En revanche, le Parti social-démocrate (SDP), partenaire du DPS au gouvernement, ainsi que les formations albanaises ont voté contre l'adoption de la Charte. L'Alliance libérale (LSCG) n'a pas participé à la session du Parlement. Corinne Deloy - Fondation Robert Schuman