Azerbaïdjan: Ilham Aliev, président au premier tour
2004-07-07

Azerbaïdjan: Aliev, président au premier tour, confronté à la fronde de l'opposition



Ilham Aliev, fils de Heydar Aliev qui a dominé pendant près de 30 ans la vie politique de l'Azerbaïdjan, a remporté l'élection présidentielle de mercredi dès le premier tour, mais

l'OSCE a déclaré jeudi le scrutin non conforme aux normes internationales

tandis que l'opposition l'a contesté lors d'une violente manifestation à Bakou, qui a fait au moins un mort.

Le chef de la commission électorale, Mazahir Panakhov, a annoncé jeudi qu'Ilham Aliev devançait "largement ses concurrents" et qu'il n'y aurait "pas de second tour".

Sur 94% des suffrages dépouillés, Aliev fils remporte 79,55% des voix. Son premier adversaire, Issa Gambar, est loin derrière avec 12,1%.



Issa Gambar a contesté le scrutin et a revendiqué la victoire, souhaitant résister à l'instauration de cette première dynastie politique dans une ex-république soviétique.

L'élection a été critiquée également par la mission d'observation de l'OSCE, qui l'a jugée "non conforme aux normes internationales". "Le vote était vraiment bien organisé. Mais, le processus électoral dans son ensemble n'a malgré tout pas été conforme aux normes internationales à plusieurs égards", a estimé la mission d'observation dans une déclaration écrite. "Ce pays méritait une meilleure élection que celle-ci", a commenté à titre personnel le chef de la mission des observateurs, Peter Eicher, déplorant "une occasion manquée pour un processus électoral authentique et démocratique".

La victoire d'Ilham Aliev vient rassurer les majors pétrolières qui ont misé des milliards sur les réserves en hydrocarbures du pays, et pour qui le clan Aliev est un gage de continuité, et donc de préservation de leurs investissements.

Agé de 41 ans et traînant une réputation de poids plume politique, Ilham Aliev se présente comme le candidat de la stabilité, désireux de "poursuivre la voie ouverte par Heydar Aliev", dont le règne reste assimilé à une amélioration économique, malgré les dérives autoritaires du régime.

Le président russe Vladimir Poutine a félicité Ilham Aliev pour sa "victoire convaincante".

Source

: (AFP16/10/2003 - 14:19)



Dernières évolutions :

- 31/10/2003 [URL : breve268]
- 5/11/2003 [URL : breve276]