Pologne : un journaliste condamné à trois mois de prison pour avoir diffamé un fonctionnaire local
2004-02-12

Le 6 février 2004, un juge a condamné Andrzej Marek, journaliste d'un hebdomadaire local, à trois mois de prison pour diffamation. Le journaliste avait été condamné, quelques mois plus tôt, à une peine avec sursis, conditionnée à la présentation d'excuses publiques au fonctionnaire qui l'avait poursuivi. Reporters sans frontières dénonce fermement ce verdict.

Avec cette condamnation, la Pologne, qui doit pourtant intégrer l'Union européenne en mai 2004, viole les standards européens en matière de liberté de la presse, selon lesquels aucun journaliste ne doit purger une peine de prison pour avoir exercé son métier. Reporters sans frontières demande à la justice polonaise de réviser ce verdict et au Parlement d'abroger les articles du code pénal relatifs à la diffamation.
Le 6 février 2004, le juge Marcin Jedrzejewski a décidé que Andrzej Marek, rédacteur en chef de l'hebdomadaire de Police (ouest du pays) Wiesci Polickie, devra purger trois mois de prison parce qu'il n'a pas respecté une décision de justice de novembre 2003. Ce verdict l'obligeait à présenter ses excuses à Piotr Misilo, un fonctionnaire local qu'il avait accusé d'abus de biens sociaux. Le journaliste avait refusé de revenir sur ses affirmations. Andrzej Marek sept jours pour faire appel de cette décision.
(Source : Reporters sans frontières - Bureau Europe)