Quelques dates de l'histoire biélorusse
2004-07-08

862. Première mention de Polotsk. Cette principauté était le centre politique de la tribu slave des Krivichis.

IXe - XIIe siècles. La Biélorussie, peuplée de Slaves orientaux, fait partie de la Russie kiévienne regroupant de nombreuses principautés dont celle de Polotsk et de Turov.

1067. Première mention de Minsk, dont le nom viendrait du verbe slave "meniaty" (changer). Minsk est en effet devenue très rapidement l'un des principaux centres commerciaux d'Europe de l'Est.

1240. La Biélorussie et une partie de l'Ukraine passent sous influence de la Lituanie, tandis que les hordes mongoles placent sous leur joug l'ancienne principauté de Kiev et la Russie actuelle. Jusqu'au XVIème, la Biélorussie est le centre de la principauté de Lituanie dont les guerriers occupent des fonctions princières à Polotsk (1262) ou Vitebsk (1264). Le vieux biélorusse, utilisé par l'aristocratie comme dans les actes administratifs, est la langue officielle du Grand-Duché.

1305. Union de Krewo. Premier acte d'une série d'accords préparant le rapprochement du royaume de Pologne et du Grand-Duché de Lituanie.

1386. Union au sein d'une fédération de la Pologne et du Grand-Duché de Lituanie. Jagellon (1351 - 1434), grand-duc de Lituanie, reçoit le baptême catholique sous le nom de Ladislav. Il épouse Hedwige, soeur cadette du roi de Pologne, Louis Ier le Grand, auquel il succède la même année.

1567. Publication de la première Bible en langue slave (biélorusse) par l'humaniste Frantsisk Skarina.

1569. Union de Lublin. Création de l'Union polono-lituanienne ou Rzecz Pospolita. Cette union perpétuelle entre les deux Etats avec un souverain élu en commun est également appelée République des Deux-Nations. Chaque Etat conserve ses lois, son administration, ses tribunaux, son trésor et son armée, mais la Diète et la politique étrangère sont communes, et les citoyens de chaque Etat ont des droits dans l'autre, tandis que les noblesses polonaise et lituanienne possèdent les mêmes droits. La Biélorussie disparaît en tant qu'Etat.

1573. Liberté totale de culte (catholique, orthodoxe, réformé, luthérien, musulman, juif...) dans toute la République des Deux-Nations.

1588. Intégration de la Biélorussie au sein du Grand-Duché de Lituanie.

1596. Un synode d'évêques orthodoxes réuni à Brest-Litovsk proclame la création de l'Eglise orthodoxe de Lituanie et de Pologne, placé sous l'autorité spirituelle de Rome. C'est l'acte de naissance de l'Eglise uniate.

XIVe - XVIIe s. La différenciation entre les trois branches de Slaves orientaux - Biélorusses, Russes, Ukrainiens - se précise. L'influence polonaise devient prépondérante en Biélorussie, tandis que la Moscovie se fait plus menaçante.

1654 - 1667. Guerre entre la Russie et le Grand-Duché de Lituanie. Les armées russes atteignent Minsk.

1700-1721. Guerre du Nord contre la Suède.

1772, 1793 et 1795. Partitions de la Pologne entre la Russie, la Prusse et l'Autriche. Fin de la République des Deux-Nations. La Biélorussie est intégrée à la Russie et fait l'objet d'une intense russification, notamment sous les règnes de Catherine II, Nicolas Ier et Nicolas II.

1863. Insurrection indépendantiste de Kastous Kalinovski. Des révoltes ont également lieu en Pologne et Lituanie.

1874. Suppression officielle de l'Eglise uniate.

1898. Premier Congrès à Minsk du Parti Ouvrier Social-Démocrate, d'où sont issus les mencheviks et les bolcheviks.

1902. Création de la Gramada révolutionnaire biélorusse, sous l'impulsion du Parti Socialiste polonais, qui revendique la création d'une diète biélorussienne autonome à Vilna (Vilnius aujourd'hui).

1917. 7 novembre : révolution d'Octobre en Russie. Le Comité Exécutif de la Ville de Minsk annonce le transfert des pouvoirs municipaux aux Soviets. 14 décembre : réunion à Minsk du premier Congrès pan-bélarussien. Sur 1872 députés qui représentent tout le territoire bélarussien (Smolensk et Bialystok compris), la majorité est pour une solution fédéraliste au sein de la Russie démocratique (par rapport à la minorité active indépendantiste). Les bolcheviks dispersent ce Congrès, qui a cependant eu le temps de désigner un conseil et un comité exécutif.

1918. 25 mars : dans le chaos de la révolution bolchevique, alors que le pays est sous occupation austro-allemande, proclamation de la première indépendance de la République Populaire de Biélorussie (en français : République Démocratique Blanche-Ruthénienne) par le Congrés pan-bélarussien à Smolensk.

1919. 1er janvier : proclamation de la République Socialiste Soviétique de Biélorussie (RSSB).

1919. 27 février : la proclamation de la République Soviétique de Lituanie-Biélorussie amorce la guerre polono-soviétique.

1921. 18 mars : rattachement de la partie occidentale de la Biélorussie à la Pologne par le traité de Riga conclu entre la Pologne et la Russie Soviétique.

1922. 30 décembre : la RSSB forme avec la Russie, l'Ukraine et la Transcaucasie l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS).

1939. 17 septembre : rattachement de la Biélorussie occidentale à la RSSB, en vertu du pacte germano-soviétique.

1941. 22 juin : entrée des troupes allemandes en Biélorussie. Pendant la "Grande Guerre Patriotique" (seconde Guerre Mondiale), 25 % de la population sont tués. Minsk est détruite à 90 %. Près de 700 villages sont brûlés avec leurs habitants par les troupes nazies.

1944. Été : libération de la Biélorussie par l'Armée Rouge.

1945. La Biélorussie devient membre des Nations Unies.

1945-1955. Reconstruction de la Biélorussie en général et de Minsk en particulier, qui se dote de nombreux monuments publics.

1974. 16 juin : Minsk reçoit le titre de "Ville Héroïque" en raison des destructions de la guerre et de sa rapide reconstruction.

1986. 26 avril : catastrophe de Tchernobyl, dont la Biélorussie subit cruellement les effets. 23 % du territoire est contaminé, 3 000 agglomérations sont affectées par des pollutions au césium 137 ainsi qu'un cinquième des terres agricoles et des forêts. Plusieurs milliers de personnes ont été forcées de quitter le sud du pays pour des régions plus saines.

1988. Juin : découverte de fosses communes contenant près de 250.000 victimes des purges staliniennes à Kurapaty.

1989. 26 juin : création à Vilnius du Front populaire bélarussien. Août : le pape nomme le premier évêque catholique depuis la guerre.

-

Histoire récente



1990.

27 juillet : déclaration d'indépendance de la République de Biélorussie, "Etat neutre et dénucléarisé", par le Soviet Suprême.

1991.

25 août : ratification de la déclaration d'indépendance. M. Stanislav Chouchkévitch est élu chef de l'Etat. 8 décembre : accords de Minsk avec la Russie et l'Ukraine sur la création de la Communauté des Etats Indépendants dont Minsk devient le siège. La Biélorussie y adhère le 21 décembre.

1994.

26 janvier : M. Chouchkévitch est destitué par le Soviet Suprême. 15 mars : vote le la constitution. 23 juin - 10 juillet : premières élections présidentielles. M. Aleksandr Loukachenko est élu avec 80,1 % des suffrages.

1996.

2 avril : traité instituant la Communauté russo-biélorusse. 24 novembre : référendum national pour amender la Constitution de 1994 en vue de renforcer les pouvoirs présidentiels et d'étendre la durée du mandat. Cette consultation est contesté et non reconnu par les organisations européennes. La Biélorussie se voit suspendre son statut d'invité spécial au Conseil de l'Europe. 27 novembre : transfert en Russie des derniers missiles nucléaires soviétiques encore stationnés au Biélorussie.

1997.

2 avril : traité d'Union russo-biélorusse.

1998.

22 juin : rappel des ambassadeurs occidentaux (Union Européenne et États-Unis) du fait de la "Crise des Résidences" (le régime a procédé a une quasi-expulsion des ambassadeurs de la zone résidentielle de Drozdy qui jouxtait la résidence du Président).

1999.

18 janvier : retour des ambassadeurs européens à Minsk, suite à un compromis trouvé sur la question des résidences. L'ambassadeur des Etats-Unis reviendra le 14 septembre. 16 mai : Tentatives sans succès de l'opposition d'organiser des élections présidentielles, le mandat du Président Loukachenko expirant le 20 juillet aux termes de l'ancienne Constitution. 8 décembre : traité sur l'approfondissement de l'Union russo-biélorusse (mise en place d'institutions communes mais préservation de la souveraineté des deux Etats).

2000.

15 et 29 octobre : élections législatives, boycottées par la grande majorité de l'opposition. Le Parlement devient "monocolore"

2001.

9 septembre : élection présidentielle. M. Alexandre Loukachenko est réélu avec 75,65 % des suffrages.