Principales villes touristiques biélorusses (février 2004)
2012-02-27

Minsk



Minsk, capitale de la Biélorussie, se trouve dans la partie centrale du pays, dans le bassin du Dniepr, sur les bords de la Svisloch.

-

Histoire


La date exacte de la fondation de Minsk est inconnue. En tant que place forte frontalière de la Russie kiévienne, les chroniques mentionnent ce nom dès 1067. Au XIVème siècle, profitant du morcellement féodal des principautés russes, les princes de Lituanie puis les rois de Pologne s'emparèrent de Minsk. La ville subit maintes invasions et destructions. En 1793, Minsk fut rattaché à la Russie. Dans la seconde moitié du XIXème siècle, Minsk devint une ville relativement développée avec 58 entreprises industrielles.

-

Minsk aujourd'hui



Minsk est aujourd'hui un grand centre industriel, scientifique et culturel, avec une population d'environ 1.300.000 habitants. Près de 30 % de l'industrie du pays sont concentrés dans la ville. Les principales entreprises sont les usines de tracteurs, de camions, de roulements, de calculateurs et de lignes automatiques, le combinat de laine peignée, l'usine de porcelaine, etc.

Minsk compte 14 établissements d'enseignement supérieur. Près de 100.000 étudiants les fréquentent. L'Académie des Sciences de Biélorussie a son siège à Minsk, où se trouvent ses principaux établissements.

Minsk est une ville très riche sur le plan culturel. Elle compte six théâtres, dont un opéra et plus de 10 musées (dont celui des Beaux-arts) et des salles d'expositions. Sur la place de la Liberté, située un peu au nord se trouve un des rares monuments anciens qui subsistent à Minsk, une église orthodoxe du XVIIème siècle. Le passé polonais de la ville est représenté par la construction des "kostels", les cathédrales polonaises.

Vitebsk



Fondée en 1021, elle était une ville importante sur la route des tribus des "Varegs" vers l'Europe. Elle a survécu à la domination des princes de Lituanie dès 1320, à la reine polonaise dès le XVIème siècle, et a été attachée à la Russie en 1772. Elle est aujourd'hui un centre régional important, qui compte plus de 350.000 habitants. On peut y admirer l'Édifice des gouverneurs (1775) en style baroque, l'église Blagoveshenskaya (XIIème siècle). Mais Vitebsk doit sa plus grande popularité à Marc Chagall. C'est en effet la ville natale de l'artiste peintre. Sa maison a été transformée en musée, au 11 rue Pokrovskaya.

Brest



La ville de Brest est située à la frontière occidentale de la Biélorussie, au confluent du Moukhavets et du Boug occidental. Cette ville, qui est une des plus anciennes de Biélorussie, est mentionnée dans les Chroniques en 1017 comme une place forte aux confins de la Russie kiévienne. Le nom de cette forteresse apparaît pour la première fois dans la Chronique des temps anciens à l'occasion de la bataille livrée par le prince de Kiev Yaroslav le Sage au prince Sviatopolk en 1019. Des recherches archéologiques effectuées sur le territoire de l'actuelle Brest révèlent qu'il y avait là une riche cité marchande avec un artisanat très développé et un haut niveau de l'art du bâtiment. La ville était aussi une place forte frontalière. En 1795, lorsque Brest et les terres biélorusses et ukrainiennes occupées par les féodaux lituaniens et polonais furent incorporées à la Russie, elle devint un chef-lieu de district, un des principaux points d'appui de l'armée russe à la frontière occidentale. EN 1842, on y édifia une forteresse et la ville fut transférée plus à l'Est.

C'est à Brest- litovsk que se déroulèrent en décembre 1917 - mars 1918, les pourparlers de paix entre la république des Soviets et l'Allemagne impériale.
En 1919, Brest fut prise par les troupes polonaises et ce n'est qu'en 1939 que la ville fut restituée à la Russie. La citadelle, qui n'avait déjà plus d'importance militaire, a subi les premiers coups de butoir de l'armée hitlérienne. Pendant près d'un mois, la petite garnison de la place forte résista courageusement à un ennemi plusieurs fois supérieur en nombre, ce qui valut le titre de Citadelle-Héros. Ses ruines ont été conservées, les forts et les casemates endommagés par les obus, les fossés, les remparts ont été préservés tels qu'ils étaient lors des combats. Un Mémorial a été aménagé sur le territoire de la citadelle.

Brest, reconstruite à neuf après la guerre, est une ville moderne en pleine croissance. Par son architecture, l'abondance de ses parcs, de ses boulevards et de ses squares, son cachet pittoresque, elle rappelle les cités méridionales. Sa population est d'environ 170.000 habitants.

Polotsk



Il s'agit de l'une des plus anciennes villes slaves. On la mentionne déjà dans le "Povesti vremennich let", en 862. De cette époque, la ville a conservé la Cathédrale Sainte-Sophie et le Monastère Bogoyavlensky. La cathédrale a été construite et reconstruite plusieurs fois entre le XIème et le XIXème siècle. La dernière reconstruction a eu lieu entre 1738 et 1750 et a transformé le style en baroque. Elle abrite cependant des fresques du XIème siècle.
Avant de se convertir au christianisme, les tribus slaves ont célébré leurs dieux en pratiquant le fétichisme. Aux environs de la cathédrale, on trouve la Pierre de Boris, un souvenir du XIIème siècle, décoré d'après l'ordre de Boris Izyaslavovich.

Pinsk



Le premier témoignage écrit sur Pinsk date de 1097. La ville est située sur la rivière de Pripiat, ce qui a favorisé son développement dès le XIIIème siècle. Au centre-ville, on remarque surtout un édifice daté du XIVème siècle, un kostel polonais, construit sous le règne du Comte Keistuvich, et un ensemble architectural des XVI-XVIIIèmes siècles.