Hongrie : les minorités
2004-07-23

Les Minorités en Hongrie



96,6% de la population de la Hongrie a pour langue maternelle le hongrois (environ cinq millions de Hongrois de souche vivent au-delà des frontières nationales, la plupart en Transylvanie sur le territoire de la Roumanie). Les

Magyars

sont d'origine finno-ougrienne et vivent depuis plus de mille ans dans la vallée du Danube, leur patrie actuelle. Sur plus de 3000 localités composant la Hongrie, 800 d'entre elles accueillent des personnes appartenant à une minorité. La Constitution hongroise garantit aux minorités nationales une liberté totale, des droits égaux, y compris dans l'usage de leur langue maternelle.

La plus nombreuse minorité nationale est allemande. Les

Allemands

s'étaient établis surtout à proximité de la frontière Ouest, dans la Dorsale transdanubienne, aux alentours de la capitale et dans la région du mont Mecsek. Les

Slaves du Sud

(Serbes, Croates, Slovènes), peuplent la zone frontalière du Sud-Ouest, les

Roumains

se concentrent le long de la frontière Sud-Est, les

Slovaques

, à côté d'eux, dans le département de Békés et près de la capitale.

Selon les estimations des organisations des minorités, quelque 200 à 220.000 Allemands, 110.000 Slovaques, 80.000 Croates, 25.000 Roumains, 5.000 Serbes et 5.000 Slovènes vivent dans la République de Hongrie. La répartition des autres diasporas est la suivante : l0 à l5.000 Polonais, 6.000 Grecs, 3.000 Arméniens, 2.500 Bulgares. L'effectif des Tsiganes est actuellement estimé à quelque 400 à 600.000.