Le président macédonien Boris Trajkovski : un militant chrétien au service de la paix
2004-04-05

Boris Trajkovski est né le 25 juin 1956. Il a grandi au sein de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) et a été actif au sein des mouvements de jeunesse. Il est sorti diplômé de l'Université St. Cyrille et Méthode de Skopje en 1980 et s'est spécialisé dans le droit commercial et social. Il a été ministre adjoint des affaires étrangères, puis président de la République de Macédoine en 1999.

Avec son épouse, Vilma, il a eu deux enfants.

Boris Trajkovski a participé à de nombreuses conférences internationales sur la résolution des conflits, la tolérance et la liberté religieuse. Il avait pour vision un pays uni comprenant à la fois des Macédoniens et des Albanais vivant en paix. Cette vision lui a permis de rallier les voix albanaises au cours des élections de 1999. Il a aussi joué un rôle crucial dans l'adoption par le Parlement de Macédoine d'une nouvelle constitution reconnaissant l'existence de la minorité albanaise, aussi bien que des principaux groupes religieux non-orthodoxes. Ces groupes comprennent des Catholiques Romains, des Juifs, des Musulmans et des Méthodistes.

Toute cette activité a valu à Boris Trajkovski le prix Méthodiste Mondial de la Paix en septembre 2002, en raison de son engagement en faveur de la paix comme chef d'Etat. Très croyant, le président macédonien a été président du Conseil de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) de Macédoine. Il
se plaisait à dire : "Dieu m'a appelé à être président et à être un conciliateur." . Au cours de la cérémonie de remise de son prix, dans l'Église Luthérienne de Trefoldighetskirken, en Norvège, il a prononcé ces fortes paroles : "Chaque nation lutte pour la paix. Mais la seule paix qui dure pour toujours, on la trouve dans une relation véritable et durable avec Jésus Christ."

Le 26 février, Boris Trajkovski a rejoint Celui pour qui il se battait.

Hervé Collet.