Cérémonie religieuse à la mémoire des Géorgiens tombés lors de la prise de Tbilissi par l'Armée rouge, en 1921
2010-02-23

Eglise orthodoxe géorgienne Sainte-Nino de Paris

Une cérémonie religieuse est organisée

- à la mémoire des Géorgiens tombés lors de la prise de Tbilissi en 1921,

- le dimanche 28 février 2010, à 12 heures 15,

- à l'Eglise orthodoxe géorgienne Sainte-Nino de Paris, 6-8 rue de La Rosière, 75 015.

"Vingt-quatre heures avant la nouvelle offensive, toutes les forces de la XIème Armée sont ainsi regroupées en deux ailes de chaque côté de la Koura. L'aile droite doit envelopper Tbilissi par le nord-est et s'emparer de la gare d'Avchala, afin d'empêcher la fuite du gouvernement géorgien. L'aile gauche doit pénétrer la capitale géorgienne le long de la rivière Koura et foncer sur Mtskheta. La cavalerie soviétique, composée de la XXème Division de fusiliers à cheval et de la brigade montée arménienne, doit envahir Tbilissi par l'ouest en passant par le village de Tskhneti. Après 48 heures de combats acharnés, les Soviétiques n'ont toujours pas encerclé Tbilissi, 400 cavaliers géorgiens ralentissant les 1 500 cavaliers rouges près du village de Norio. Ceux-ci sont parvenus toutefois à prendre la gare d'Avchala avant de devoir se retirer après l'intervention d'un train blindé géorgien. Le gouvernement et les troupes les plus fraîches peuvent alors évacuer la capitale. L'attaque de la cavalerie soviétique par l'ouest se heurte les 24 et 25 février à la défense géorgienne retranchée sur la butte 1496 et au nord-est de Tskhneti. Mais la cavalerie soviétique atteint Digomi où sa manoeuvre décide le commandement géorgien à évacuer Tbilissi le 25 février 1921 au soir,"

Source : "La guerre soviéto-géorgienne et la soviétisation de la Géorgie (février - mars 1921)", Andrew Andersen et George Partskhaladzé, d'après le site Samchoblo.