AZERBAÏDJAN : Le fils du président nommé premier ministre
2004-05-14

AZERBAÏDJAN : Le fils du président nommé premier ministre



Située sur les rives de la Caspienne, l'Azerbaïdjan est une ex-République soviétique, turcophone, musulmane et riche en hydrocarbures.

Le président octogénaire azerbaïdjanais Gueïdar Aliev, hospitalisé en Turquie, a propulsé, lundi 4 août, avec l'appui d'un Parlement docile, son fils Ilham (41 ans) au poste de premier ministre. Alors que la santé de Gueïdar Aliev est chancelante, la nomination de son fils comme chef du gouvernement en fait son successeur désigné en dépit du fait que beaucoup d'analystes pensent qu'il n'a pas les qualités nécessaires pour se maintenir longtemps au pouvoir.

L'opposition dénonce quant à elle une dérive vers un "système monarchique", a déclaré Isa Gambar, chef du parti Musavat. Tandis qu’un ancien président azerbaïdjanais, Ayaz Moutalibov, a estimé sur la radio Echo de Moscou que cet événement "n'avait rien à voir avec une transition démocratique et ne serait pas acceptée par la société".
Ilham Aliev, ancien play-boy devenu député, vice-président de la compagnie pétrolière d'Etat Socar et chef du Comité olympique azerbaïdjanais, est déjà candidat à l'élection présidentielle du 15 octobre 2003, au même titre que le président sortant.

Le président azerbaïdjanais, Gueïdar Aliev, ancien général du KGB soviétique a été transporté mercredi 6 août aux Etats-Unis. Hospitalisé depuis juillet dans un hôpital turc près d’Ankara, des rumeurs alarmantes circulaient sur son état de santé. Il souffrirait de problèmes cardiaques, mais aucune information officielle n'a été publiée à ce sujet. Accusé par l'opposition de penchants pour la Russie à cause de son passé, celui qu'on surnomme "le Renard" a su habilement se rapprocher des pays occidentaux sans rompre les liens avec Moscou.

Guillaume Lecoque d’après LE MONDE, AFP et Reuters