Thèse : "Jouer et déjouer. Construction sociale d'une jeunesse active à travers le théâtre amateur d'étudiants soviétiques, 1953-1975"
2011-11-29

Bella Ostromooukhova présentera sa thèse

-

"Jouer et déjouer. Construction sociale d'une jeunesse active à travers le théâtre amateur d'étudiants soviétiques, 1953-1975"

,

- réalisée à l'EHESS, sous la direction d'Alain Blum,

- le mardi 6 décembre à 14h au 44 rue de l'Amiral Mouchez, 75014 Paris.


Résumé de la thèse

:

"Ce travail retrace la manière dont des troupes de théâtre composées d’étudiants négociaient les marges d’autonomie vis-à-vis de l’appareil administratif et idéologique chargé d’encadrer les activités artistiques dans l’URSS de l’époque poststalinienne.

Fondée sur des entretiens et des archives privées, la thèse reconstitue le fonctionnement et la production de plusieurs types de groupes : « ateliers de théâtre » animés par un professionnel, « studios » montés par des étudiants eux-mêmes, équipes d’un jeu intellectuel nommé le « KVN », « brigades d’agitation » destinées à diffuser la culture citadine à la campagne et sur des grands chantiers.
Le jeu – en tant que mode d’expression dramatique mais aussi en tant que comportement social – pouvait-il conduire des jeunes à déjouer les normes morales, les paradigmes organisationnels, discursifs et esthétiques qui leur étaient imposés ? Même si les groupes semblaient reproduire la plupart de ces paradigmes, l’ironie et une certaine libéralisation de l’esprit, liées au travail artistique, leur permettaient de « jouer » avec les schémas d’action, et même occasionnellement les « déjouer », tout en restant dans les limites du socialement et artistiquement admis. Sans toutefois constituer des foyers de rébellion, les groupes étudiées pouvaient donc constituer des niches où demeurait possible une autonomie d’action et de pensée
".