TV France 5 : "Russie, nostalgie de l'Empire" de Barbara Necek
2012-02-27

LES RELATIONS DE LA RUSSIE AVEC SON ETRANGER PROCHE : diffusion d'un documentaire sur France 5.


Mardi 28 février à 20h35, France 5 diffusera un documentaire sur les relations de la Russie avec son étranger proche.

Ecrit par Antoine Vitkine et Barbara Necek et réalisé par Mme Necek, ce documentaire fait intervenir de nombreux officiels géorgiens, et notamment le président Mikheïl Saakachvili et le vice-ministre des affaires étrangères Thornike Gordadze.

La diffusion de ce documentaire sera suivie d’un débat animé par Carole Gaessler.

RUSSIE, NOSTALGIE DE L'EMPIRE



Un film de 52' de Barbara Necek.

Malgré une contestation populaire inédite, Vladimir Poutine est en lice pour un nouveau mandat à la tête de la Russie. Premier ministre ou président, cela fait 12 ans déjà qu’il est aux manettes du plus grand pays du monde, et il pourrait le rester 12 années encore. Presque un nouveau tsar, en somme. La comparaison n’est pas insensée : Poutine cherche à restaurer un empire, perdu depuis la chute du communisme. Il n’a jamais caché le choc que fut pour lui l’implosion de l'Union soviétique, qu'il qualifie de « plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle ».


A Moscou, en Ukraine, en Géorgie, en Asie centrale, en Extrême Orient, ce documentaire décrypte les rapports de la Russie de Poutine avec son “étranger proche”. Il montre comment le Kremlin s’efforce de reconstituer, pas à pas, son aire d’influence d’avant la chute de l’URSS, par la force s’il le faut, par la diplomatie ou grâce à ses ressources naturelles. Dernier projet en date, l’Union eurasienne, censée concurrencer l’Union européenne. Voici donc une exploration inédite du système Poutine à ses frontières. D'où vient cette nostalgie de l'empire ? La Russie menace-t-elle ses voisins ? A la tête d’un pays riche mais fragile, où la contestation gagne, Poutine, en a-t-il les moyens ?

CHRONIQUE DU FILM PAR TELERAMA



[URL : http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/russie-la-nostalgie-de-l-empire,27522601.php]


Le judoka Vladimir Poutine adore bomber le torse. Mettre ses adversaires au tapis et fixer les caméras de son regard d'acier. Fanfaronnades ? Pas du tout, affirme ce documentaire limpide. L'homme fort de Russie, depuis douze ans - et sans doute davantage, rappelons qu'il se présente aux élections présidentielles du 4 mars prochain -, ne joue pas. Il entend être pris au sérieux, en particulier par les Etats-Unis et l'Europe. « Pour lui, la guerre froide n'est pas finie. Et il veut sa revanche », assure Mikhaïl Saakachvili, président de la République de Géorgie.


Poutine, nostalgique de l'empire : c'est par ce prisme que les réalisateurs Antoine Vitkine et Barbara Necek revisitent l'histoire récente de la Russie. La guerre éclair en Géorgie (2008) sous prétexte de défendre des minorités prorusses (les Abkhazes et les Ossètes) ? L'arrêt de l'approvisionnement en gaz de l'Ukraine (2009) pour sanctionner les mauvais payeurs ? Ces événements apparemment sans lien répondent en réalité à un même objectif : taper du poing sur la table. Signifier aux ex-Républiques soviétiques qu'elles doivent demeurer dans le giron russe. Et faire savoir au monde que la Russie est prête à entrer en guerre pour défendre ses intérêts.



Un conseiller russe aux affaires étrangères l'affirme d'ailleurs sans ambages : « Nous avons montré que nous devions être respectés. Depuis ce temps, nous avons établi une ligne rouge que personne n'a osé franchir. »