Serbie : victoire des ultra-nationalistes aux législatives
2004-05-14

Le Parti radical serbe (SRS, extrême droite nationaliste), allié de Slobodan Milosevic, a remporté les élections législatives du dimanche 28 décembre.
Selon un sondage à la sortie des urnes du Centre pour la démocratie et les élections libres, le SRS a recueilli 27% des suffrages et 82 sièges sur 250 au Parlement, soit environ un tiers. Il n'a toutefois pas obtenu la majorité nécessaire pour gouverner seul.
Le Parti démocratique de Serbie (DSS, nationalistes modérés) est deuxième avec 53 sièges, tandis que le Parti démocratique (DS, pro-occidental) du Premier ministre sortant Zoran Zivkovic est troisième avec environ 37 sièges.
Les nationalistes modérés avaient auparavant fait savoir qu'ils refuseraient toute coalition avec le SRS. Cela permettrait aux partis pro-démocratie qui ont renversé Milosevic en 2000 de former un gouvernement de coalition, s'ils parvenaient à surmonter leurs divisions.

Avec un taux de participation définitif de 60%, ce scrutin a mobilisé le plus d'électeurs depuis celui qui avait vu en 2000 la défaite du Parti socialiste serbe de Slobodan Milosevic.

Le leader du SRS, l'ancien chef paramilitaire Vojislav Seselj, ainsi que l'ex-président yougoslave Slobodan Milosevic se sont présentés aux élections bien qu'ils soient actuellement jugés par le Tribunal pénal international (TPI) de La Haye.
Toutefois, rien n'indique qu'ils vont effectivement siéger. Chaque parti a désigné une liste de 250 noms, un pour chaque siège au Parlement, mais la répartition n'a pas encore été effectuée.


Source : AFP