Azerbaïdjan : Trois mois de détention préventive pour un journaliste d'opposition
2004-05-14

Reporters sans frontières est préoccupée par la mise en détention préventive pour trois mois de Sadig Ismailov, journaliste du quotidien d'opposition Baki Khaber. Le journaliste est accusé d'avoir participé aux affrontements qui ont éclaté à Bakou entre des militants de l'opposition et les forces de l'ordre après l'élection présidentielle du
15 octobre 2003. D'après son rédacteur en chef, Aydin Gouliev, Sadig Ismailov avait été envoyé sur la place Azadliq le 16 octobre pour couvrir les manifestations.

L'organisation, qui ne comprend pas ce qui pourrait justifier cette détention préventive, qui plus est d'une durée aussi longue, a demandé des explications au ministre de l'Intérieur, Ramil Usubov et au Procureur général, Zakir Garalov.

Le 30 décembre 2003, Sadig Ismailov, journaliste de Baki Khaber, a été interpellé à Bakou en vertu des articles 220.1 (troubles à l'ordre public) et 315 (refus d'obtempérer) du code pénal. Le 31 décembre, la cour régionale de Nasimi a décidé de placer le journaliste en détention pour trois mois, pendant la durée de l'enquête. Sadig Ismailov est détenu à la prison de Bailov, à Bakou. Il risque trois à sept ans de prison.

Reporters sans frontières rappelle qu'un autre journaliste, Rauf Arifoglu, rédacteur en chef du quotidien d'opposition Yeni Musavat, est détenu depuis le 27 octobre 2003 et accusé d'avoir organisé les manifestations des 15 et 16 octobre. L'organisation a également demandé sa libération.