Ukraine: Un journaliste en ligne critique envers les autorités agressé pour la deuxième fois
2004-01-22

Oleg Eltsov, rédacteur en chef du journal en ligne Ukraïna Kryminalna, qui fait régulièrement des révélations sur des affaires de corruption impliquant des hauts fonctionnaires et des hommes politiques, a été victime d'une agression, le 12 janvier 2004. Touché par balles à la jambe et au torse, ses jours ne sont pas en danger.

"Le nombre d'agressions contre les journalistes ne cesse d'augmenter de manière alarmante. Nous vous demandons de veiller personnellement à ce que tous les moyens soient mis en œuvre pour retrouver et punir les responsables de ces actes", ont écrit Reporters sans frontières (RSF) et l'Institut des Mass Medias (IMI), organisation ukrainienne de défense de la liberté de la presse, dans un courrier adressé au ministre de l'Intérieur, Mykola Bilokin.

Oleg Eltsov avait déjà été agressé le 24 juillet 2003 par des inconnus. L'enquête de police n'avait donné aucun résultat, mais le journaliste avait lié cette agression à des informations sur l'affaire Gongadze qui lui avait été fournies par Igor Gontcharov, ancien officier de la police criminelle, arrêté en juin 2002 pour son rôle présumé dans plusieurs meurtres et décédé le 1er août 2003 en prison, dans des circonstances obscures.

Témoin clé dans l'affaire Gongadze, Igor Gontcharov avait accusé des policiers et de hauts fonctionnaires du ministère de l'Intérieur d'être responsables de l'assassinat de Géorgiy Gongadze, journaliste politique et rédacteur en chef du journal en ligne www.pravda.com.ua, disparu en 2000.

RSF et l'IMI dénoncent régulièrement les atteintes à la liberté de la presse en Ukraine. Le mois dernier, ils ont attiré l'attention dans un courrier au procureur général d'Ukraine sur les circonstances "troublantes" de la mort de Volodymyr Karachevtsev, journaliste critique envers les autorités locales de Zaporijjia et retrouvé pendu a son domicile.

source: RSF