Russie : Garry Kasparov veut tenir Poutine en échec pour 2008
2004-01-22

Des personnalités libérales, unies derrière l'ancien champion du monde d'échecs Garry Kasparov pour obtenir la tenue d'élections libres en 2008, ont assuré mardi 20 janvier que la présidentielle de mars prochain était une "farce" jouée d'avance et camouflée derrière une démocratie factice sous Vladimir Poutine.

Ils ont créé le "Comité 2008" pour tenter d'organiser dans quatre ans une élection "libre et honnête" et empêcher, disent-ils, le président Poutine de prolonger son règne au-delà de 2008. Selon Garry Kasparov, il n'y a plus rien à faire pour la présidentielle 2004, mais le comité espère faire en sorte que les électeurs entendent "plusieurs voix", dont celles qui critiquent le pouvoir, et qu'il n'y ait plus de sujets "tabou" comme la guerre en Tchétchénie. Avec une cote de popularité de 80% et aucun adversaire sérieux, la réélection de Poutine en mars prochain ne fait aucun doute. Le contrôle de la Douma (chambre basse du Parlement), où le parti pro-Kremlin Russie unie détient une majorité des deux-tiers, permet à Vladimir Poutine d'amender s'il le veut la Constitution pour pouvoir briguer un troisième mandat ou faire passer la durée du mandat présidentiel de 4 à 7 ans. Le président a démenti tout projet de révision de la loi fondamentale, mais de nombreux commentateurs craignent qu'il ne "cède" plus tard à des "demandes du peuple" (d’après AFP).