Ouzbékistan – Peine de prison pour la mère d’un condamné mort en prison
2004-05-14

Dans une lettre ouverte adressée au président Islam Karimov le 18 février 2004, la Ligue Internationale des Droits de l’Homme, organisme avec statut consultatif auprès du Conseil Economique et Social (ECOSOC) des Nations Unies, s’est déclarée préoccupée par la condamnation d’une femme de 62 ans à six ans de prison dans un camp de travail. Originaire de Tashkent, Madame Mukhadirova a été condamnée pour « possession de littérature religieuse interdite, appartenance à une organisation religieuse interdite et atteinte à l’ordre constitutionnel ». Accusée d’appartenir au Hizb ut-Tahrir, une organisation confessionnelle musulmane non-violente, dont 4000 membres sont emprisonnés en Ouzbékistan, Madame Mukhadirova est la mère d’un condamné, Muzafar Avazov, décédé en août 2002 des suites de tortures subies en prison. Le recours largement répandu à la torture par les autorités légales en Ouzbékistan a été condamné par le Comité des droits de l’homme des Nations Unies lors de la tenue de sa 71ème session en mars 2001. GL