Le premier ministre polonais Leszek Miller annonce sa démission
2008-07-16

Leader d'un gouvernement minoritaire et fortement impopulaire, Leszek Miller a décidé de s'en aller le 2 mai au lendemain de l'adhésion de son pays à l'Union européenne. Il venait d'être lâché par son propre camp.

"J'ai informé le président de la République que, conformément à mes prérogatives de Premier ministre, je présenterai ma démission le 2 mai au lendemain de l'entrée de la Pologne dans l'Union européenne" a déclaré le 26 mars 2004 le Premier ministre polonais à son retour du sommet de Bruxelles. Au cours d'une conférence de presse conjointe, le président Aleksander Kwasniewski a indiqué qu'il communiquerait lundi 29 mars le nom du candidat appelé à lui succéder. Il pourrait s'agir de Marek Belka, actuellement détaché en Irak comme responsable de la politique économique auprès de l'administrateur civil américain Paul Bremer.

Ce départ survient après des mois de crise latente au sein du Parti social démocrate (SLD) au pouvoir et alors que la popularité de Leszek Miller ne cessait de plonger pour passer sous la barre des 10 %. Le facteur déclenchant a été la scission annoncée vendredi d'une trentaine de députés et sénateurs du SLD pour créer un nouveau parti le Parti social démocrate de Pologne (SDPL).

Cette annonce précipitée permettra la formation rapide d'un nouveau gouvernement polonais avant que la Pologne ne s'attelle à préparer les premières élections européennes de son histoire : celle des députés européens fixées au 13 juin.

(Source : Fenêtre sur l'Europe - 42, rue Coquillière 75001 Paris)