Géorgie : Elections parlementaires du 28 mars. Sondage sortie bureaux de vote. L'opposition ne compterait aucun élu.
2004-05-14

Les sondages effectués à la sortie des bureaux de vote donneraient 78,6% des voix pour la coalition Mouvement National et Union Démocrate, réunissant Mikhaïl Saakachvili (Président de la République), Nino Bourdjanadzé (Présidente du Parlement) et Zourab Jvania (Premier Ministre).

Les partis d'opposition ne franchiraient pas le seuil des 7% nécessaire pour être représenté au Parlement.

Les Nouvelles Droites et les Industrialistes recueilleraient 4,8% des suffrages, les Travaillistes 4,4%, l'Union pour la Renaissance (animée par le dirigeant de l'Adjarie Aslan Abachidzé) 3,7% et le parti Liberté (animé par le fils de l'ancien Président, Konstantiné Gamsakhourdia) 3,6% . Les autres partis recueillent moins de 2%.

Rappelons que les élections parlementaires du 2 novembre 2003 avaient été annulée pour les 150 députés élus à la proportionnelle sur les listes de partis politiques. Elles avaient été déclarées valides par la Cour Suprême pour les 75 députés élus au suffrage uninominal. Dix députés représentants les populations géorgiennes expulsées d'Abkhazie lors de la sécession de cette région, complètent un parlement à 235 députés.

Ces élections avaient entraîné la chute de l'ex-Président Edouard Chevardnadzé et l'abandon du projet de réduction du Parlement à 150 députés.

Le Conseil de l'Europe, l'OSCE et l'Union Européenne avaient conseillé aux pouvoirs politiques géorgiens d'abaisser le seuil de représentation des partis politiques au Parlement de 7 à 5, voire 4% afin que l'opposition puisse s'exprimer. Cette recommandation n'avait pas été prise en compte.

Des irrégularités auraient été constatées en Adjarie (Sud Ouest) et en Kvémo-Kartlie (Sud), sans remettre en cause le résultat global.

Les 150 députés élus le 28 mars appartiendraient donc tous à la majorité présidentielle de Mikhaïl Saakachvili.

Mirian Méloua