Géorgie: élections parlementaires 28 mars. Résultats intermédiaires après dépouillement à 99%.
2004-05-14

La Commission Electorale Centrale donne le 31 mars à mi-journée les résultats suivants, après avoir comptabilisé 1486 810 bulletins sur les 1 505 881 exprimés,

- Mouvement National et Union Démocrate (Mikhaïl Saakachvili président de la république, Nino Bourdjanadzé présidente du parlement, Zourab Jvania premier ministre) : 67,06%,

- Nouvelles Droites et Industrialistes (David Gamkrélidzé et Guigui Topadzé, opposition de droite) : 7,60%,

- Union pour la Renaissance (Aslan Abachidzé, dirigeant Adjarie) : 6,13%,

- Travaillistes (Chalva Natelachvili, opposition de gauche) : 5,79%,

- Liberté (Konstantiné Gamsakhourdia, fils ancien président) : 4,19%,

- Nationaux Démocrates et Traditionalistes (Bakouchi Kardava et Akaki Assatiani) : 2,53%,

- Unité (Joumber Patiachvili) : 2,37%.

Le seuil de représentation étant de 7%, l'alliance Mouvement National et Union Démocrate d'une part, l'alliance Nouvelles Droites et Industrialistes d'autre part enverront au total 150 députés à la proportionnelle.

75 députés ont déjà été élus au scrutin uninominal, dont 35 environ pour la majorité présidentielle actuelle.

10 sièges sont réservés à la représentation de la population géorgienne (environ 200 000 personnes) déplacée d'Abkhazie vers l'intérieur, suite au conflit de 1992.
Les élections dans les gorges de Kodori, partie du territoire abkhaze resté sous contrôle géorgien, s'effectueront d'ici le 6 avril compte-tenu de l'enneigement.

Le reste du territoire de la République Autonome d'Abkhazie et le territoire de l'ex-République Autonome d'Ossétie du Sud ne votaient pas. Le nombre d'électeurs inscrits était de 2,26 millions.

La mission internationale d'observateurs des élections dirigée par des parlementaires de l'OSCE, du Conseil de l'Europe et de l'Union Européenne a noté les progrès des conditions administratives, de la liberté d'expression et de la sécurisation des votes par rapport aux élections précédentes (présidentielles 04.01.04 et législatives 02.11.04 annuléées partiellement). Elle se félicite de l'évolution des pratiques démocratiques en Géorgie et de leur rapprochement vers les standards internationaux.

Néanmoins elle déplore que les chaînes nationales et privées de télévision n'aient pas laissé une place plus importante aux oppositions, que le seuil de représentation au parlement n'ait pas été baissé de 7 à 5, voire 4%, afin de permettre la mise en place d'un véritable contre-pouvoir, les irrégularités ponctuelles relevées dans certains bureaux de vote et particulièrement en Adjarie.

Dans cette région, l'Union pour la Renaissance avait recueilli 95% des voix en janvier 2004, elle y recueillerait aujourd'hui 52%. La majorité présidentielle y recueillerait 40% des voix.

Le nouveau Parlement devrait se réunir dans la deuxième quinzaine d'avril, après que les recours aient pu être examinés. Le Parti Travailliste a organisé une manifestation pacifique à Tbilissi le mardi 30 mars, contestant la sincérité de la Commission Electorale Centrale. Les dirigeants de l' Union pour la Renaissance se sont exprimés dans le même sens à Batoumi le mercredi 31 mars.

M. M.