Serbie : reddition de "Legija", cerveau présumé de l'attentat contre Djindjic
2004-05-14

Zoran Djindjic a été assassiné le 12 mars 2003 devant le siège du gouvernement à Belgrade. Le principal inculpé pour le meurtre du premier ministre de Serbie Zoran Djindjic s'est rendu dimanche soir 2 mai 2004 à la police serbe.

Milorad Lukovic, alias Legija, a été arrêté et le processus légal est en cours, annonce un communiqué du ministère de l'Intérieur serbe. Ancien commandant d'une unité de la police spéciale, les Bérets rouges, il est considéré comme le cerveau de l'attentat contre Zoran Djindjic le 12 mars 2003 à Belgrade. Six des accusés sont toujours en fuite. Treize personnes sont accusées d'avoir trempé dans l'assassinat de Zoran Djindjic, dont Zvezdan Jovanovic, l'homme qui a tiré sur le premier ministre.

Lors de son procès, Jovanovic a affirmé qu'il avait tué Zoran Djindjic pour l'empêcher de livrer de nouveaux « combattants » serbes au Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, à la Haye. Il a également indiqué avoir commis le meutre « sur l'insistance » de Milorad Lukovic.

(Radio Canada)