Serbie : la défense de Milosevic au sein du TPIY
2013-01-03

Le site du Tribunal Pénal International pour l'ex-Yougoslavie

Slobodan Milosevic, l'ancien président yougoslave, a terminé, mercredi 1er septembre, la présentation de sa défense devant le TPIY (Tribunal Pénal International pour l'ex-Yougoslavie). Rejetant les accusations sur son projet de création d'une Grande Serbie, il a affirmé que "le plus cher désir [des Serbes] est la paix", et nié les accusations de génocide à son encontre. A la suite de son discours-fleuve, les juges de la TPIY ont décidé de désigner d'office deux avocats pour représenter l'ancien président yougoslave. Ils espèrent ainsi raccourcir le procès, et éviter les disgressions interminables. Des médecins estiment que Slobodan Milosevic n'est pas en assez bonne santé pour assumer seul sa défense. Celui-ci a toujours refusé la présence d'avocats et souhaité assurer seul sa défense.

Inculpé de 66 chefs d'accusation, dont la responsabilité dans les conflits de Croatie (1991-1995), Bosnie-Herzégovine (1992-1995) et du Kosovo (1998-1999), qui ont fait plus de 200 000 morts, l'accusé risque la prison à vie.