Les lectures du Musée Zadkine au Centre d'Etudes Slaves du 15 septembre au 8 décembre 2005
2008-09-14

En écho à sa programmation qui associe l’œuvre du sculpteur à la création
la plus contemporaine, le

Musée Zadkine

poursuit son cycle de lectures.
Selon la formule désormais consacrée, les poètes conviés liront leurs
travaux en cours, ainsi que des fragments d’œuvre d’auteurs de leur choix,
en majeure partie du vingtième siècle.
En raison de travaux et pour quelques mois,

à partir d’octobre, ces
lectures seront accueillies en un lieu proche du Musée Zadkine, le Centre
d’études slaves

, unité de recherche rattachée au CNRS et à
l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV).

Cette programmation de lectures hors-les-murs dans ce lieu d’études, de
documentation et de diffusion est aussi l’occasion de rendre hommage aux
origines d’Ossip Zadkine. En effet,

les auteurs invités liront des
écrivains et poètes du monde slave.



-Jeudi 15 septembre 2005 à 19h Emmanuelle Pireyre
-Jeudi 20 octobre 2005 à 19h Henri Deluy
-Jeudi 24 novembre 2005 à 19h Joseph Mouton
-Jeudi 8 décembre 2005 à 19h Bernard Heidsieck



Jeudi 15 septembre 2005 à 19h au Musée Zadkine



-

Emmanuelle PIREYRE

a fait paraître Congélations et décongélations et autres
traitements appliqués aux circonstances
, Maurice Nadeau, 2000 et Mes
vêtements ne sont pas des draps de lit
, Maurice Nadeau, 2001. Emmanuelle
Pireyre, proche de l’art contemporain, conçoit livres et interventions
comme autant d’installation de ses textes brillants, incisifs et novateurs.
Une de ses vidéos sera par ailleurs présentée.
Emmanuelle Pireyre a choisi de lire des passages de L’Homme sans qualités
de Robert Musil (1880-1942), l’un des écrivains majeurs de la crise
européenne de la conscience au vingtième siècle. Son œuvre comprend, outre
l’inachevable Homme sans qualités (1930-1943), Les Désarrois de l’élève
Törless
(1906), Trois femmes (1921).


Jeudi 20 octobre 2005 à 19h au Centre d’études slaves



-

Henri DELUY

est l’auteur d’une œuvre que l’amour, celui de la poésie, des
langues, des formes, du politique comme de la cuisine, traverse. On lui
doit, entre autres, L’Infraction, Seghers, 1974; Marseille, capitale Ivry,
L’Humanité, 1977; La Psychanalyse mère et chienne (avec Elisabeth
Roudinesco), 10x18, 1979; «L» ou «T’aimer» , Orange Export Ltd, 1980; Les
Mille
, Seghers, 1980; La Substitution, La Répétition, 1983; Première
version la bouche
(avec Frédéric Deluy), ENSAD, 1984; Vingt-quatre heures
d’amour en juillet, puis en août
, Ipomée, 1987; Le Temps longtemps,
Messidor, 1990; Premières suites, Flammarion, 1991; La Répétition,
autrement la différence
, Fourbis, 1992; L’Amour charnel, Flammarion, 1994;
Pronom, Phi, 1998; Da Capo, Flammarion, 1998; Je ne suis pas une
prostituée, j’espère le devenir
, Flammarion, 2002. Henri Deluy est par
ailleurs rédacteur en chef de la revue «Action Poétique» et dirige la
Biennale internationale des poètes en Val-de-Marne. Il est l’auteur de
nombreuses anthologies de poésie française et étrangère, et est traducteur,
notamment, de langues slaves. On lui doit ainsi, du tchèque, Les Sonnets de
Prague
de Jaroslav Seifert, Seghers, 1985.
Henri Deluy lira un ensemble de poèmes d’Anna Akhmatova, Vladimir
Maïakovski et Marina Tsvétaïeva, dont il a fait paraître les anthologies
Autres poèmes, Farrago, 1998; L’Universel Reportage, Farrago, 2001; et
L’Offense lyrique, Farrago/Léo Scheer, 2004.

Anna Akhmatova

(1889-1966) est la fondatrice de l’acméisme et l’une des
figures emblématiques de la poésie russe. On lira d’Anna Akhmatova en
français Le poème sans héros, Seghers, 1970; Elégies du Nord, Alidades et
Cazimi, 1989; Requiem, Minuit, 1991; Poèmes, Globe, 1992. On consultera
Anna Akhmatova d’Anatoly Neiman, Payot, 1992.

Vladimir Maïakovski

(1893-1930) est le poète de l’engagement
révolutionnaire. On lira en français Vers et proses, EFR, 1974; Théâtre,
Grasset, 1989; Le Nuage en pantalon, Le Temps des Cerises, 1997, Du monde
j’ai fait le tour
, La Quinzaine Littéraire-Louis Vuitton, 1997; Vladimir
Maïakovski
, Textuel, 1997; Lettres à Lili Brik, Gallimard, 1999; Œuvres
poétiques complètes
1912-1930 (cinq volumes), L’Harmattan, 2001.

L’œuvre lyrique et tourmentée de

Marina Tsvétaïeva

(1892-1941) est faite de
poèmes (Tentative de jalousie, La Découverte, 1986; Les Arbres, Clémence
Hiver, 1989; Apres la Russie, Rivages, 1993; Le Poème de l’air, Le Cri,
1994; Le Ciel brûle, Poésie/Gallimard, 1999), de récits et d’essais (Le
Diable et autres récits
, L’Age d’Homme, 1979; Indices terrestres, Clémence
Hiver, 1987; Mon Pouchkine, Clémence Hiver, 1987; L’Art à la Lumière de la
Conscience
, Le Temps qu’il fait, 1987; Les Flagellantes, Clémence Hiver,
1989; Nathalie Gontcharova, Clémence Hiver, 1990; De Vie à Vie, Clémence
Hiver, 1991), de pièces de théâtre (Ariane, L’Age d’Homme, 1979; Phèdre,
Actes-Sud, 1991; Romantika, Gallimard, 1998). Marina Tsvétaïeva a
directement écrit ou traduit en français Mon frère féminin (Lettre à
l’Amazone), Mercure de France, 1979; Le Gars, Clémence Hiver, 1991. De sa
correspondance, on citera celle, durant l’été 1926, avec Boris Pasternak et
Rainer Maria Rilke (Gallimard, 1983). On consultera Marina Tsvétaïeva. Un
itinéraire poétique
de Véronique Lossky (Solin, 1987) et Marina Tsvétaïeva
et la France
(sous la direction de Véronique Lossky et Jacqueline de
Proyart, Institut d’études slaves, 2002).


Jeudi 24 novembre 2005 à 19h au Centre d’études slaves



-

Joseph MOUTON

est philosophe et écrivain. Il est l’auteur des essais, Sois
artiste
, Aubier, 1994, et Misère de Dieu, Aubier, 1996, et des livres,
L’entraînement, Le mot et le reste, 2004 et Le Projet Sombr’Héros, Voix,
2005. Le projet formel de Joseph Mouton entrelace narrations, attitudes et
réflexions tout aussi tragiques, percutantes qu’hilarantes.
Joseph Mouton a choisi de lire des extraits de l’œuvre de

Stanislas
Przybyszewski

(1868-1927), un des écrivains les plus représentatifs de la
Jeune Pologne, à l’œuvre tourmentée et protéiforme. On peut lire en
français de Przybyszewski De profundis, José Corti, 1992; et Messe des
morts
, José Corti.


Jeudi 8 décembre 2005 à 19h au Centre d’études slaves



-

Bernard HEIDSIECK

est depuis les années cinquante le poète sonore le plus
célèbre d’expression française. Il est l’auteur, entre autres, de Sitôt
dit
, Seghers, 1955; B2B3 (Exorcisme) , Castel Rose, 1967; Portrait-Pétales,
Guy Schraenen, 1973; D2+D3Z, Où, 1973; Partition V, Soleil noir, 1973,
réédition Le bleu du ciel, 2001; Foules, Guy Schraenen, 1975; Poésie
action/poésie sonore 1955-1975
, Annick Lemoine, 1976; Poésie sonore et
caves romaines
, Hundertmark, 1984; Derviche/Le Robert, Les Evideurs
évidents
, 1988, réédition Al Dante, 2004; Poème-partition sur la lettre A,
Electre, 1992; Poème-partition «R» , Cahiers de nuit, 1994; Poème-partition
«N»
, Les Petits classiques du grand pirate, 1995; Poème-partition «T» ,
Derrière la salle de bains, 1998; Vaduz, Francesco Conz, 1998, réédition Al
Dante; Respirations et brèves rencontres, Al Dante, 2000 ; Notes
convergentes
, Al Dante, 2001, Poème-partition «F» , Le corridor bleu, 2001;
Le Carrefour de la Chaussée d’Antin, Al Dante, 2002, Canal Street , Al
Dante, 2003; La poinçonneuse, Al Dante, 2003; Démocratie II, Al Dante,
2004. On consultera Bernard Heidsieck Poésie action de Jean-Pierre
Bobillot, Jean-Michel Place, 1996.

Bernard Heidsieck a choisi de rendre hommage à

Vélimir Khlebnikov


(1885-1922), un des fondateurs du futurisme russe et inventeur de la langue
zaoum. On peut lire de Khlebnikov en français Le Pieu du futur, L’Age
d’Homme, 1970; La création verbale, TXT, Christian Bourgois, 1980; Des
nombres et des lettres
, L’Age d’Homme, 1986; Nouvelles du Je et du Monde,
Imprimerie Nationale, 1994; Zanguèzi et autres poèmes, Flammarion, 1996;
L’univers enfoncé et autres poèmes, Le corridor bleu, 2003; Création I et
II
, L’Harmattan, 2003; Le Clairon du Goul-Mollah , Ikko, 2005. On consultera
l’étude de Jean-Claude Lanne, Vélimir Khlebnikov, poète futurien , Institut
d’études slaves, 1983.



Informations pratiques


-Entrée libre
-Adresse : MUSEE ZADKINE, 100 bis rue d’Assas 76006 Paris
-Tél : 01 55 42 77 20
-Fax : 01 40 46 84 27
-site : [URL : http://paris.fr/musees/zadkine]
-Métro Notre-Dame-des-Champs, Vavin RER B Port-Royal Bus 38, 82, 83, 91

-Adresse : CENTRE D'ETUDES SLAVES, 9 rue Michelet, 76006 Paris
-Tél : 01 43 26 50 89
-Fax : 01 55 42 14 66
-site : [URL : http://www.etudes-slaves.paris4.sorbonne.fr/]
-Métro Notre-Dame-des-Champs, Vavin RER B Port-Royal Bus 38, 82, 83, 91