Recherche sur le rôle historique des Français en Lituanie : appel à contribution
2008-07-16

A l’occasion de son soixantième anniversaire, la Communauté Lituanienne en France envisage de publier en 2007 un livre sur les Lituaniens en France. Elle a chargé Gilles Dutertre, correspondant du COLISEE à Vilnius, de rédiger un chapitre sur Les Français en Lituanie au cours de l’histoire.

Cela fait plusieurs années que Gilles Dutertre s’intéresse au sujet. Force est de constater que, si aujourd’hui la Lituanie est trop injustement méconnue des Français, ce ne fut heureusement pas toujours le cas, et les Français y eurent même parfois une influence prépondérante. Ce pourrait même donner matière à un livre qu’il n’est pas exclu qu’il écrive… plus tard.

Pour l’instant, voici les grands axes retenus :
-

Les aventuriers précurseurs

: Guillaume de Machaut (vers 1300 – vers 1377), venu dans la suite de Jean 1er de Luxembourg auprès des Chevaliers Teutoniques. Guillebert de Lannoy (1386 – 1462).
-

Les « institutionnels »

: Edwige d’Anjou, descendante de Charles 1er, frère de Saint Louis, reine de Pologne qui a épousé le Grand duc de Lituanie Jogaila, à l’origine de la dynastie des Jagellon. Henri de Valois, Roi de Pologne et Grand duc de Lituanie, et tous ceux qui ont contribué à son élection (les Montluc père et fils, Jean Choisnin), Henri qui s’enfuit pour ceindre la couronne de France sous le nom d’Henri III. Mais aussi les prétendants du XVIIème siècle, Henri-Jules de Condé, fils du Grand Condé, en 1664, et le Prince François-Louis de Conti, élu en 1697, mais qui traina pour arriver et se fit souffler la place ! Bien sûr, il y a également toute la période napoléonienne, avec le traité de Tilsitt (1807) et la campagne de Russie (1812).
-

Les universitaires

: Louis Henri Bojanus (1776 – 1827), un grand naturaliste qui passe 18 années à Vilnius, André Le Brun (1737 – 1811), sculpteur mort à Vilnius, Edouard André (1840 – 1911) paysagiste botaniste qui a créé des parcs dans le monde entier dont 4 en Lituanie, Jean-Emmanuel Gilibert (1741 – 1814) qui modernisa l’enseignement de l’histoire naturelle et de la médecine à Grodno, ou encore Hubert Vautrin, précepteur du fils de la famille Sapieha en 1778
-

La période contemporaine

: l’occupation de la région de Memel/Klaipeda par les troupes françaises de 1920 à 1923, l’escadron de chasse Normandie – Niémen en Lituanie du 30 Juillet au 27 Novembre 1944, le séjour de Jean-Paul Sartre en 1965.

Gilles Dutertre est preneur de toute autre piste

, sachant qu’il n’est pas question d’établir un catalogue exhaustif, mais de mettre en exergue les Français qui ont eu une influence sur le destin de la Lituanie ou l’ont mise particulièrement en valeur, ou encore qui y ont eu eux-mêmes un destin hors du commun. Il est bien précisé qu’il ne s’agit que de pistes, que l’auteur se chargera personnellement d’explorer.

Toute proposition sera reçue avec gratitude directement sur son email [URL : dutertreg@hotmail.fr] . D’avance merci.