Communiqué de l'Association Géorgienne en France au sujet du blocus de la Géorgie par la Russie
2006-10-19

L'Association Géorgienne en France, la communauté géorgienne francophone et leurs amis expriment leur émotion et leurs plus vives protestations face au blocus de la Géorgie organisé par les autorités russes en réponse à l'arrestation de quatre officiers du renseignement militaire russe.

L'AGF rappelle qu'une des constantes de la politique russe envers la Géorgie, et tout particulièrement depuis la "révolution des roses" de 2003, est d'obtenir par tous les moyens l'affaiblissement de l'Etat et sa déstabilisation politique.

Non contente de renforcer politiquement, administrativement et militairement les régions en sécession alors qu'elle joue prétendument le rôle d'une force "d'interposition" et de maintien de la paix, la Russie tente à présent d'isoler énergétiquement et économiquement la Géorgie toute entière.


Dés lors les Géorgiens, enfants comme adultes, sont pris en otages :
- en Géorgie, prisonniers du blocus aux frontières,
- en Russie même : exclusions des enfants géorgiens des écoles, arrestations et menaces de "déportation" des adultes.

L'Association Géorgienne en France appelle tous les amis de la Géorgie et tous les démocrates à manifester leur solidarité à la Géorgie en écrivant à :

Association Géorgienne en France, 6 - 8 rue de la Rosière, 75015 Paris.

Pour le comité Directeur de l'AGF, le Président M. Othar Zourabichvili.

Voir aussi :

- 15.05.2006 [URL : 2177],

- 13.12.2005 [URL : 2059],

- 17.12.2004 [URL : 1615].