L'Association Géorgienne en France appelle à manifester, Paris 19 avril 2008
2008-05-19

Le Comité Directeur de l'Association Géorgienne en France appelle à manifester

le samedi 19 avril à 16 heures sur le Parvis des Droits de l'Homme , place du Trocadéro, à Paris


afin de protester contre la décision prise par la Russie de renforcer ses liens avec les régions séparatistes géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud, qualifiée "d'annexion rampante".

*

Communiqué du Comité Directeur de l'AGF

:

Pour avoir exprimé, sans ambages, ses préférences pro-européennes, la Géorgie est en proie aux agressions répétées du pouvoir russe : embargo commercial, traque des ressortissants géorgiens sur le territoire russe, délivrance de passeports russes (russification !) aux populations vivant en Abkhazie, ...

Depuis le signal fort émis par les membres de l'OTAN lors du sommet de Bucarest, en faveur d'une future intégration, ces agressions ne cessent, chaque jour, de s'intensifier.

Après son retrait unilatéral, le 6 mars 2008, du traité de 1996 qui empêchait d'apporter une aide militaire à l'Abkhazie, Vladimir Poutine, vient, à présent, de donner ordre à son gouvernement de "normaliser" les relations de la Russie avec l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud. Le pouvoir russe, qu'aucun traité international n'arrête, s'avance vers une annexion pure et simple des territoires géorgiens d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud.

Or la Russie, comme partout dans le Caucase, est à l'origine, en sous-main, du déclenchement du conflit en Abkhazie en 1993 et de son entretien par le gel de toute médiation et de toute solution pacifique. Les autorités russes portent la responsabilité de la purification ethnique perpétrée à l'encontre des Géorgiens d'Abkhazie - 14 000 morts et 240 000 personnes déplacées- (le paralléle conduit par la Russie avec le Kosovo est un leurre : ceux-là même qui ont conduit l'épuration ethnique réclament l'indépendance !). Le pouvoir russe vient encore, s'exprimant par la bouche des hommes qu'elle a installés au pouvoir dans les régions "sécessionnistes", de repousser un plan de paix, qui ne proposait, rien de moins, que la majorité représentative aux populations minoritaires et une vice-présidence dans l'état géorgien.

Devant les menaces que fait peser le pouvoir russe sur l'intégrité territoriale de la Géorgie, l'ensemble de la communauté géorgienne vivant en France, exprime par l'entremise de l'Association Géorgienne, sa solidarité avec la Géorgie et demande de la façon la plus solennelle à la représentation nationale française de s'associer à sa protestation.

Le Comité Directeur de l'Association Géorgienne en France appelle tous les hommes sensibles au respect du droit international et à la justice, à participer à la manifestation qu'elle organise samedi 19 avril 2008 à 16 H 00, Parvis des Droits de l'Homme (Place du Trocadéro) à Paris.

Le Comité Directeur de l'Association Géorgienne en France invite tous les Géorgiens, leurs amis et les associations géorgiennes hors de Géorgie à organiser et à participer à des manifestations similaires dans leurs pays respectifs.

Pour le Comité Directeur, Othar Zourabichvili, Président, [URL : ozourabichvili@georgie-agf.eu]


Voir aussi

[URL : 1615]