Roumanie : lutte anti-corruption
2008-07-16

Roumanie : lutte anti-corruption



Un loi contre la corruption a été adoptée en Roumanie au cours de la session parlementaire de printemps. Elle vise entre autres à établir les conditions de compatibilité entre les mandats électifs nationaux et les fonctions exercées par ailleurs par les élus.

La Commission juridique du Sénat roumain a arbitré en faveur des directeurs d'hôpitaux, des professeurs et des présidents d'universités (privées et d'Etat), qui pourront continuer à exercer leurs fonctions tout en étant élus. Les gouverneurs, les directeurs et administrateurs des Banques, ainsi que les directeurs d'offices ministériels sensibles (comme l'Office de la Privatisation, par exemple) sont, en revanche, frappés d'incompatibilité, de même que le directeur de la Télévision Roumaine.

Quinze sénateurs seront, par conséquent, obligés de choisir entre la politique et le monde des affaires. La date butoir est le 4 juillet. Jusqu'à présent, le gouvernement n'a accordé qu'une seule dérogation, pour un sénateur PSD membre du Conseil d¹Administration d'Exim Bank.

article rédigé d'après www.stiri.com